Félicitations : vous entamez votre 2ème semaine de grossesse (4ème semaine d’aménorrhée) ! Il est temps de bel et bien confirmer vos soupçons, et de réaliser un test urinaire. À ce stade-là, votre enfant est déjà implanté dans votre utérus. Berceau magique vous décrit les bouleversements de cette seconde semaine de grossesse.2ème-semaine-de-grossesse

Comment se développe mon bébé ?

Votre enfant a aujourd’hui entre 7 et 14 jours. C’est un bel embryon composé de 150 cellules divisées en 3 couches distinctes :

  1. L’ectoderme : la couche interne.
  2. Le mésoderme : la couche intermédiaire qui formera le cœur, les organes génitaux, les os, les muscles, les reins et les vaisseaux sanguins.
  3. L’endoderme : la couche externe qui formera le cerveau, la peau, les dents, les nerfs et les poils de votre tout-petit.

Bien implanté dans la muqueuse utérine, l’œuf poursuit tranquillement sa croissance et mesure désormais 0,2 millimètres.

Quoi de neuf chez la maman ?

De petits bouleversements (nausées, gonflement des seins, hypersensibilité…) s’opèrent dans le corps de la maman, provoqués par des vagues d’hormones caractéristiques de la grossesse. Côté signe visible, seul un léger saignement peut être constaté durant cette 2ème semaine. Il ne s’agit pas des menstruations, mais une réaction due à la nidation de l’embryon au sein de l’utérus.

Enfin, un retard anormal dans l’arrivée des règles devrait rapidement vous mettre la puce à l’oreille. Après quelques jours, il est temps d’acheter un test de grossesse en pharmacie, dont la fiabilité est évaluée à 99%. Nous vous proposons d’ailleurs de lire notre article consacré, afin de réussir au mieux ce test urinaire. Par la suite, une ordonnance de votre médecin vous permettra de confirmer en laboratoire l’heureuse nouvelle. Votre gynécologue vous invitera alors, à prendre rendez-vous pour votre premier examen prénatal qui aura lieu lors de la 4ème semaine.

Quels changements faire au quotidien ?

Peut-être que votre intuition vous dit que vous êtes enceinte ? Vous pouvez alors d’ores et déjà assainir votre hygiène de vie. Il est temps de bannir notamment alcool, tabac, voire caféine, qui nuiraient au développement des organes de votre bébé. Par ailleurs, si vous suivez un traitement médical particulier, parlez en à votre médecin ou votre gynécologue.

Crédit photo : Freepik