C’est le moment de l’échographie biométrique et morphologique : c’est donc la dernière fois que vous verrez bébé, avant de le rencontrer en chair et en os ! Prévu entre 32 et 34 semaines d’aménorrhée, cet examen du bien-être fœtal est pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale. Il permet de contrôler le comportement de bébé, avant le grand départ à la maternité ! Préparez-vous à ce rendez-vous avec Berceau Magique.3ème-échographie

Qu’apprend-t-on lors de la 3ème échographie ?

  1. Cette échographie permet tout d’abord de dépister des anomalies et malformations non identifiées au cours des précédentes échographies, avec parfois possibilité d’un traitement in utero.
  2. Par ailleurs, l’échographiste pourra vous décrire la bonne croissance (périmètre abdominal et diamètre de la tête) ainsi que le poids de votre bébé. À ce stade, il pèse entre 1, 4 et 2 kg et mesure près de 40 cm.
  3. Sur l’écran, vous pourrez sûrement voir sa position dans l’utérus : dans la plupart des cas, il a la tête en bas ! Si vous attendez des jumeaux ou des triplets, leurs positions respectives devront être déterminées.
  4. On détermine aussi la position du placenta, normalement placé assez haut dans l’utérus. S’il est situé trop bas, on parle de « placenta prævia » : vous serez alors mise au repas jusqu’au jour J.
  5. La quantité de liquide amniotique est évaluée.
  6. Lorsqu’il est relevé quelconque pathologie, la troisième échographie permet aussi de prévoir des soins ou une surveillance particulière dès la naissance.

Les précautions à prendre avant la 3ème échographie

  • Quelques jours avant votre rendez-vous, évitez les crèmes hydratantes trop grasses qui peuvent gêner la progression des ultrasons et rendent plus difficile l’interprétation des images.
  • Par contre, pensez à boire davantage afin d’avoir la vessie pleine lors de votre échographie.
  • N’oubliez pas d’apporter les documents habituels comme l’ordonnance, la liste des médicaments que vous prenez, votre carte vitale…

En cas d’anomalies, la 3ème échographie pourra être complétée par un « écho doppler » permettant d’étudier la circulation sanguine entre vous et votre bébé.

Crédit photo : Freepik