Au début de la grossesse, on vous explique que celle-ci durera 41 semaines d’aménorrhée. Or, il arrive très régulièrement que bébé pointe en avance le bout de son nez… Lorsqu’un enfant vient au monde bien avant le 9ème mois de grossesse, il est considéré comme prématuré. En France, plus de 55 000 bébés prématurés naissent chaque année. Berceau magique vous éclaire sur ce sujet.accouchement-prématuré

Les degrés de prématurité

  1. Le « prématurissime » naît entre la 23ème et la 24ème semaine d’aménorrhée.
  2. Les très grands prématurés naissent avant  la 28ème semaine d’aménorrhée (7 mois de grossesse).
  3. Les grands prématurés naissent avant la 33ème semaine d’aménorrhée (8 mois de grossesse).
  4. Les prématurés naissent avant la 37ème semaine d’aménorrhée (9 mois de grossesse).

À savoir :

  • Dans 60% des cas, l’accouchement se déclenche spontanément en avance,
  • Dans 40% des cas, ce sont les docteurs qui stoppent la grossesse car le bébé et/ou sa mère sont en danger.

Les causes d’un accouchement prématuré

À l’heure actuelle, toutes les causes de la naissance prématurée ne sont pas identifiées. En effet, les experts sont incapables d’expliquer 30 % des cas. Toutefois, certains facteurs favorisants ont pu être mis en lumière :

  • Une anomalie physique de la mère (malformation utérine, béance du col, hydramnios…)
  • Une maladie portée par la maman (diabète, toxémie, pré-éclampsie…)
  • Un fœtus fragilisé ou malade
  • La fatigue ou le surmenage
  • L’augmentation de l’âge moyen des femmes enceintes et l’évolution des modes de vie
  • Le recours à la procréation médicalement assistée (PMA)
  • Une grossesse multiple considérée à risque
  • Causes psychiques liées à l’histoire personnelle de la future maman

Les conséquences d’un accouchement prématuré

En France, les nouveau-nés prématurés sont très rapidement pris en charge. Pour les bambins nés après 32 semaines d’aménorrhée, il n’y a généralement aucune séquelle majeure, bien qu’ils doivent être suivis durant leur enfance de plus près. En effet, la prématurité est la cause de 50 % des handicaps à long terme (essentiellement psychomoteurs et de langage), mais de nombreux bébés parviennent à rattraper leur retard progressivement.

Pour ceux qui naissent avant la 22ème semaine d’aménorrhée, il y a peu d’espoir. En effet, leurs fonctions cérébrales et leurs poumons sont peu développés.

Les signes du travail prématuré

Plusieurs signes physiques peuvent vous alerter comme des pertes vaginales et des saignements anormaux. Par ailleurs, vous devriez souffrir de douleurs abdominales et de crampes semblables à celles que vous ressentiez lorsque vous aviez vos règles. Vous aurez aussi la sensation que bébé pousse vers le bas, et vous percevrez des contractions très fréquentes. Peut-être aussi aurez-vous mal au dos et ressentirez-vous le besoin fréquent d’uriner ? Enfin, votre instinct vous alarmera !

Le congé maternité

En cas d’accouchement prématuré, la durée totale de votre congé maternité n’est pas réduite : le congé prénatal non pris est reporté à la date de fin de votre congé postnatal.

En cas d’accouchement prématuré intervenu plus de six semaines avant la date présumée, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation supplémentaire si votre enfant est hospitalisé dans un établissement disposant d’une structure de néonatalité ou de réanimation néonatale, afin d’y recevoir des soins spécifiques liés à sa naissance prématurée.

Crédit photo : Flickr