Pas facile de s’y retrouver parmi les aides auxquelles vous pouvez prétendre, et les autres. Pour vous aider, Berceau magique a récapitulé dans un tableau toutes les informations nécessaires !aides-financières-garde-enfants

Quelle aide ? Pour qui ?  Sous quelle forme ?
Le complément de libre choix du mode de garde Les familles ayant une activité professionnelle et ayant recours à une assistante maternelle agréée par les services de la protection maternelle et infantile. Son salaire ne doit pas dépasser 48,35 € par jour et par enfant gardé.Si vous avez recours à une organisation habilitée qui emploie une assistante maternelle ou une micro-crèche, vous pouvez bénéficier de ce complément de libre choix du mode de garde si l’enfant est gardé au moins 16 heures dans le mois. La CAF prend en charge une partie de la rémunération de votre salarié (selon vos revenus, du nombre d’enfants et de leur âge).Un minimum de 15% de la dépense restera à votre charge.
L’aide fiscale Parent (marié, veuf, divorcé, pacsé ou célibataire) qui exerce une activité professionnelle ou est inscrit comme demandeurs d’emploi. Cette aide prend la forme d’un crédit d’impôt sur le revenu égal à 50 % des dépenses engagées.
Pour les parents isolés : l’AGEPI Pour les demandeurs d’emploi inscrits en catégorie 1, 2, 3, 4 « stagiaire de la formation professionnelle », 5 « contrat aidé.Ils élèvent seuls un ou plusieurs enfants de moins de 10 ans, à la date de reprise d’emploi ou d’entrée en formation.  De 170 à 520 €
L’aide de l’entreprise Certains parents salariés peuvent recevoir une aide financière, selon les accords de leur entreprise. Le CESU « préfinancé » est un moyen de paiement (à l’instar des tickets restaurant) permettant de rémunérer la personne qui garde votre enfant ou la structure qui l’emploie.
L’aide de votre commune, département ou région Pour tous les parents, selon les budgets alloués par leur collectivité. Certaines régions, départements ou villes offrent une aide, sous certaines conditions. Pour connaître leurs conditions d’attribution, renseignez-vous auprès des services sociaux locaux.

Crédit photo : Pixabay