La césarienne peut être programmée avant l’accouchement (2/3 des cas) ou bien être décidée par votre gynécologue-obstétricien le jour J (1/3 des cas). Elle est réalisée dans le but de mettre hors de danger la future maman et son bébé. Berceau magique vous éclaire sur ce sujet, afin que vous vous prépariez sereinement à cette éventualité.la césarienne

Pourquoi subir une césarienne ?

Le choix de programmer une césarienne est généralement fait après 39 semaines d’aménorrhée ; sinon il est fait lorsque la future maman entre en travail le jour de l’accouchement.

Causes d’une césarienne programmée Causes d’une césarienne en urgence
  • Utérus cicatriciel : la maman a déjà subi une césarienne auparavant
  • Le bassin n’est pas assez large pour laisser passer le nouveau-né
  • La position de l’enfant : bébé est en siège
  • Placenta previae : le placenta recouvre le col de l’utérus
  • Cancer du col utérin
  • Macrosomie (poids supérieur à 4,25 kilos) souvent lié à un diabète gestationnel
  • Une grossesse multiple
  • Transmissions d’infections maternelles (VIH, hépatites, etc)
  • Dystocie : la dilatation du col est longue, le travail ne progresse pas
  • Hypertension artérielle
  • Le fœtus est dans une situation de détresse
  • Pathologie maternelle lui interdisant les efforts expulsifs
  • Hémorragie maternelle
  • Herpès génital qui risque de contaminer le nouveau-né

Certaines femmes font une demande spontanée de césarienne, car elles ont peur ou parce qu’elles ont de mauvais souvenirs liés à un précédent accouchement. Dans ce cas, le gynécologue peut étudier leurs motivations lors d’une analyse concertée. Il est ensuite libre d’accepter ou de décliner.

Comment se déroule une césarienne ?

Une césarienne est réalisée soit sous anesthésie générale soit sous péridurale (anesthésie loco-régionale). L’intervention consiste en une incision chirurgicale (environ 10 centimètres) à hauteur de l’abdomen jusqu’au sommet du pubis. Cette coupe permet de rompre la poche des eaux et fait sortir le liquide amniotique. En écartant les tissus, il devient alors aisé d’extraire le bébé de l’utérus maternel. Des nausées, un essoufflement et un léger malaise, peuvent être ressentis en cours de l’intervention.

Ensuite, est aspiré le liquide amniotique, on retire le placenta, puis le médecin recoud les tissus. La future maman sera recousue de manière que la cicatrice qu’elle conservera ne soit pas inesthétique. Les points de suture sont retirés environ 10 jours après.

La durée totale de l’intervention est comprise entre 40 minutes et 1 heure.

Risques et conséquences d’une césarienne

Pour la maman :

  • Si la naissance se fait sous anesthésie générale, la mère ne voit pas immédiatement son enfant
  • Les risques de phlébites, d’embolies pulmonaires et d’infections seraient plus fréquents
  • Risque hémorragique plus important par césarienne
  • Infection de la cicatrice
  • Baisse de la fertilité
  • Un séjour en maternité plus long (5 à 7 jours)
  • Augmentation du risque d’infections nosocomiales
  • Il est recommandé d’attendre au moins un an avant une nouvelle grossesse, afin que la cicatrice puisse correctement se refermer.

Pour le bébé :

  • Risque de coupure cutanée lors de l’intervention chirurgicale
  • Lorsqu’un bébé est mis au monde par césarienne, ses voies respiratoires ne se vident pas du liquide amniotique : il doit subir une aspiration à l’aide une sonde.

Pour le papa :

  • Généralement, le papa ne peut pas assister à la naissance. Néanmoins, il pourra rapidement retrouver son nourrisson, afin d’assister aux premiers soins.

Crédit photo : Flickr