Lorsque votre bout de chou est né, vous sembliez vivre un véritable conte de fées ! Pourtant, la réalité n’est pas aussi rose : depuis la naissance de votre enfant, vous vous disputez énormément avec votre conjoint. Ces crises s’avèrent parfois très violentes… Comment l’arrivée d’un bébé a-t-elle pu mettre en péril l’équilibre de votre coupleBerceau magique vous en dit davantage sur le phénomène du baby-clash.Couple en crise après la naissance de bébé

Couple en crise : pourquoi ?

Depuis que votre chérubin a pointé le bout de son nez, toutes vos virées et vos moments privilégiés en amoureux vous paraissent lointains… Aujourd’hui, votre quotidien est rythmé par les phases d’éveil et de sommeil de votre bambin. La naissance de votre enfant, bien qu’elle vous comble individuellement de joie, a totalement bouleversé votre vie de couple : à présent respectivement maman et papa, il semblerait que vous ne parveniez plus à communiquer, c’est le baby-clash !

Qu’est-ce que le baby-clash ?

Il faut savoir que le baby-clash est un phénomène courant, puisque 20% à 25% des jeunes parents se séparent après l’accouchement. Élever un enfant à deux, met le couple à rude épreuve. Ensemble, ils doivent prendre des décisions importantes, endosser de nouvelles responsabilités, revoir leurs priorités personnelles… La structure du couple est totalement modifiée ! Quant à cela s’ajoute de la frustration, de la fatigue, et du stress : les conflits se multiplient. Dans certains cas, la séparation peut sembler la seule solution envisageable.

5 conseils pour éviter le baby-clash

  1. Le couple doit tout d’abord se préparer au changement, et ne pas espérer en vain que leur vie demeurera « comme avant ».
  2. Très tôt dans la grossesse, ils doivent instaurer un dialogue : il est primordial qu’ils se projettent et anticipent les difficultés auxquelles ils seront inévitablement confrontés. Ensemble, ils doivent donc trouver le temps de s’informer sur les questions relatives à leur bébé.
  3. Pour se féliciter d’avoir fait cela, les parents doivent aussi s’accorder des petits moments pour se retrouver en tête à tête. C’est aussi l’occasion de renouer avec leur intimité et de redéfinir les contours de leur sexualité.
  4. Pour éviter le baby-clash, il est important de ne pas invoquer à tort et à travers le motif de la séparation.
  5. Les parents doivent accepter qu’ils forment une équipe et qu’ils n’agissent pas l’un contre l’autre : il faut donc s’écouter mutuellement.

S’il vous semble que vous avez atteint un point de non-retour : n’hésitez pas à consulter un thérapeute ou un psychologue. Celui-ci parviendra à mettre en lumière vos frustrations en vue de désamorcer les conflits, voire éventuellement, les signes d’une dépression. En effet n’ayez pas peur ou honte de demander de l’aide, après tout il n’y a presque rien de plus bouleversant que l’arrivée d’un nourrisson !

Crédit photo : Ergobaby