Préparer son enfant à la rentrée scolaire

Parents d’un tout-petit pouvant se montrer anxieux, vous devez le préparer à la rentrée afin qu’ils puissent rapidement s’y habituer. Ainsi, si le nouvel établissement scolaire de votre bout de chou organise une journée porte ouverte, n’hésitez pas à l’emmener afin qu’il s’imprègne du lieu. Cela lui permettra notamment de ne pas se sentir totalement déboussolé le jour J. Enfin, une rencontre avec son futur instituteur peut aussi être une bonne initiative.

Pour le mettre en confiance, les parents peuvent aussi partager avec leur bambin leur propre expérience : ils peuvent lui dire qu’eux aussi ont été impressionnés les premiers jours, mais qu’au fil des semaines ils se sont habitués. Expliquez-leur en quoi consisteront ses journées à l’école : les activités, les récréations, les temps calmes, la cantine… Pour vous accompagner dans cette démarche, n’hésitez pas à lui lire des histoires sur ses personnages préférés allant à l’école.

Préparer le jour J

Si la rentrée scolaire se prépare en amont, il est primordial aussi de bien anticiper le jour J. L’idéal est que les deux parents, ou au moins l’un d’entre eux, accompagnent leur enfant le jour J. Évidemment, votre tout-petit ne va pas s’intégrer immédiatement au groupe, c’est pourquoi votre présence permettra d’apaiser son anxiété.

Le soir de sa rentrée, soyez à l’heure : votre enfant sera sûrement impatient de vous retrouver. De retour à la maison, consacrez-lui un moment de jeu ou de détente en tête à tête. S’il n’aborde pas de lui-même sa première journée, ne le forcez surtout pas !

Mon enfant ne s’habitue toujours pas à l’école

La première semaine de cours est toujours très stressante pour les tout-petits : ils font la rencontre de nouvelles personnes, découvrent de nouvelles activités, et reçoivent un tas d’informations diverses. Il est donc très important qu’à la maison, il puisse retrouver un certain équilibre.

Pour autant si début Octobre, malgré vos efforts afin d’apaiser les choses, aucun progrès ne se fait ressentir : il vous faudra songer à de nouvelles mesures. En effet, si vous constatez que votre enfant est constamment stressé, à fleur de peau, et qu’il est souvent pris de petites colères : il est favorable que vous trouviez des créneaux dans votre emploi du temps afin de passer encore plus de temps avec lui pour comprendre son mal-être.

Ne pas leur mettre la pression

Il arrive aux parents d’être trop inquisiteurs. Il est donc important d’éviter de procéder au même interrogatoire chaque jour quand il rentre de l’école : « Tu t’es fait des copains ? Combien ? Qu’avez-vous fait ensemble ? ». Ces questions intrusives peuvent lui faire penser qu’il n’est pas « normal ».

Quelles sont les autres solutions pour l’aider ?

Demander conseil autour de vous

Si vous désespérez à trouver une solution afin d’aider votre enfant à s’habituer à l’école, sachez que l’association des parents d’élèves ou encore le psychologue de l’école sont présents pour vous soutenir et trouver des solutions.

Et qu’en est-il des copains ?

Parfois, malgré leur jeune âge, il arrive aux enfants d’être nostalgiques. Peut-être que votre bout de chou ne parvient pas à s’habituer à l’école car il pense encore aux amis qu’il cotoyait à la maternelle ou la crèche. En plus d’aller dans une nouvelle école où il n’a encore que très peu de repères, il a perdu ses copains d’école. Ainsi, les parents peuvent organiser des activités de groupe, afin de garder le contact.

Insistez aussi sur le fait que son plaisir d’aller à l’école va augmenter tandis qu’il tissera de nouveaux liens d’amitié avec ses camarades : plus il apprendra à connaître les autres élèves, plus il sera ravi de les retrouver chaque matin.

Crédit photo : Pixabay