L’hygiène naturelle infantile (HNI) est une pratique en faveur de la nature, répandue dans les pays pauvres. Liée à la propreté, elle séduit de plus en plus de parents soucieux du poids de leur empreinte écologique. Berceau magique fait aujourd’hui le point avec vous sur cette pratique encore méconnue dans nos sociétés occidentales.

Qu'est-ce que l'hygiène naturelle infantile ?

Qu’est-ce que l’hygiène naturelle infantile ?

L’hygiène naturelle infantile est une pratique populaire dans les pays pauvres, où la majorité du temps est passée en plein air. Ne disposant pas de couches, comme nous en trouvons dans nos supermarchés occidentaux, les mamans font profit du contact peau à peau pour détecter l’arrivée de selles ou d’urines de leurs enfants. À ce moment-là, elles mènent leurs tout-petits dans un endroit destiné à faire leurs besoins (coin aménagé en toilettes, pot de chambre, etc).

En pratique, les mimiques d’un enfant lorsqu’il s’apprête à faire ses besoins sont très reconnaissables, ce qui n’évite pas toujours quelques accidents. Néanmoins, la fusion mère-enfant est telle que les mamans sont capables de suivre les cycles d’évacuation de leurs bouts de chou.

Les bienfaits de l’hygiène naturelle infantile

Bien qu’aucune étude ne l’ait clairement bien démontré, il semblerait que les enfants pratiquant l’hygiène naturelle deviennent propres de façon précoce. Toutefois, cette information a été prendre avec des pincettes, puisque les scientifiques s’accordent sur le fait qu’un enfant ne maîtrise pas ses sphincters avant 18 mois.

Par ailleurs, la pratique de l’HNI peut être encouragée par l’aspect environnemental et financier. En effet, un enfant en bas âge consomme une quantité faramineuse de couches, source d’important déchets mais aussi de dépenses colossales. Si les couches lavables sont plus écologiques et économiques, elles requièrent néanmoins l’utilisation d’énergie pour leur lavage et un budget de base conséquent. Ainsi, la pratique de l’hygiène naturelle infantile peut être perçue comme largement avantageuse.

L’hygiène naturelle infantile en France

Séduite par l’idée de permettre à votre bout de chou d’être « maître de lui-même » et de grandir dans une démarche plus respectueuse de l’environnement, vous vous demandez si la pratique de l’hygiène naturelle infantile est possible en France. Tout d’abord, il faut que vous sachiez que cette pratique requiert une très grande disponibilité de votre part. Cet engagement en faveur de la nature bien qu’il soit louable, nécessite que n’ayez pas d’activité professionnelle et que vous puissiez assurer quotidiennement ce fameux contact peau à peau.

D’autre part, bien que nous valorisions ce lien intime mère-enfant favorisé par la pratique de l’hygiène naturelle infantile ; il entretient une certaine dépendance entre les deux individus. Or, passé un certain âge, l’enfant doit jouir de son autonomie.

Enfin, il faut noter que les habits fabriqués pour nos petits bambins ne conviennent pas réellement à la pratique de l’HNI. En effet, les bodies, les salopettes, ou encore les pantalons, nécessitent un déshabillage assez laborieux lorsque l’on se trouve dans l’urgence.

Crédit photo : Pixabay