Aujourd’hui, la norme a changé : on peut choisir d’avoir un bébé seule et être très heureuse. En revanche, comme pour un couple de jeunes parents, cela demande une certaine organisation. Berceau magique tient aujourd’hui à mettre à l’honneur ces femmes courageuses qui ont décidé de réaliser seules, leur rêve de maternité.mère célibataire par choix

Les démarches pour devenir mère célibataire

L’envie d’embrasser une brillante carrière professionnelle, les déceptions amoureuses, l’appel de l’horloge biologique sont autant de facteurs poussant certaines femmes à avoir un enfant en solo. Après avoir considéré l’aspect financier, votre état émotionnel et psychologique, ou encore le regard des autres, vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de la parentalité. Deux options s’offrent alors à vous : soit vous faites appel à un partenaire (donneur de sperme), soit vous assumez cette décision seule de A à Z, en ayant recours à :

Ces procédures qui peuvent s’avérer longues, représentent aussi un certain coût. Pour autant, si vous êtes réellement déterminée, sachez que nous vous encourageons de tout cœur !

Mère célibataire : quelle organisation ?

Porter le poids de toute une famille sur ses épaules, ce n’est pas tous les jours facile. Néanmoins, pour les super-mamans que vous êtes, cela ne relève pas de l’impossible ! Voici nos conseils pour vous en sortir et aborder le quotidien sereinement :

  1. Relativisez et acceptez le fait que vous ne pouvez pas tout faire toute seule. Pensez à déléguer : grands-parents, mamans de camarades de classe, baby-sitter !
  2. Montrez-vous patiente : laissez-vous le temps de prendre vos marques.
  3. Acceptez que votre enfant  ne sera jamais parfait et que cela n’a rien à voir avec le fait que vous l’ayez élevé seule.
  4. N’essayez pas à tout prix de compenser l’absence d’un père.
  5. N’oubliez pas que vous n’êtes pas seulement maman célibataire : vous êtes une femme avant tout ! Une maman épanouie est d’abord une femme épanouie !

Expliquer sa décision à son enfant

Quand votre enfant aura atteint l’âge de comprendre, il faudra lui expliquer pour quelles raisons il a grandi sans père. La communication mère-enfant devient alors primordiale : car pour un adolescent, il est parfois plus difficile d’accepter un tel choix, plutôt qu’un décès prématuré ou un divorce. Grandir sans père parce que la mère l’a choisi peut rapidement devenir une source de conflits. Mais ne vous en faites pas, si votre souhait de départ est bien ancré, votre enfant comprendra qu’il demeure un bébé de  l’amour, et saura faire la différence.

Crédit photo : Pixabay