Alors que certaines femmes aspirent à un accouchement naturel à domicile, d’autres ne parviennent pas à imaginer la naissance de leurs bambins dans la souffrance. La péridurale est une piqûre permettant d’atténuer la douleur pendant la mise au monde. Berceau magique répond à vos questions.la-péridurale

Qu’est-ce que la péridurale ?

La péridurale (ou anesthésie épidurale) nécessite la présence d’un anesthésiste : elle ne peut donc pas être réalisée lors d’un accouchement à domicile. Dans les maternités, cette intervention peut être pratiquée jusqu’à ce que le col soit dilaté à 6 ou 7 centimètres.

Cette piqûre réalisée dans le bas du dos va anesthésier les nerfs situés au niveau de l’utérus, du périnée et du plancher pelvien. Par conséquent, la future maman se sentira soulagée durant la phase de travail, sans pour autant ne plus être sensible aux contractions.

Toutes les femmes, sauf si elles présentent une contre-indication, peuvent bénéficier de la péridurale. Une consultation obligatoire est organisée quelques semaines avant l’accouchement afin de vous aider dans votre choix.

Les différents types de péridurale :

  1. Minidosée : c’est la plus commune. La dose est infime et n’a pas d’effets sur la motricité, ni sur le bébé.
  2. Avec autocontrôle est une procédure limitée. Elle consiste à s’injecter soi-même la quantité d’anesthésiant que l’on estime nécessaire afin de limiter la douleur.
  3. Ambulatoire permet à la future maman de se déplacer tout en étant sous péridurale.
  4. Combinée associe deux anesthésies afin de supprimer la douleur de l’accouchement en 2 minutes.

Comment se déroule la péridurale ?

Le jour J, l’anesthésiste se présentera pour vous examiner. Ensuite, selon ses habitudes, il vous demandera de vous asseoir ou de vous coucher sur le côté. C’est à ce moment-là qu’il guidera son aiguille dans le bas de votre dos, entre la 3ème  et la 4ème  vertèbre lombaire. Cela lui permettra d’introduire un cathéter dans l’espace péridural, qui sera maintenu par un pansement durant la mise au monde de votre enfant et par lequel passera le produit anesthésiant. Par ailleurs, on  vous posera probablement une sonde urinaire, car la péridurale supprime l’envie d’uriner, ainsi qu’une perfusion intraveineuse.

Toute la procédure s’effectue sous contrôle de la tension artérielle de la maman et du rythme cardiaque du futur bébé. Les effets de l’anesthésiant se manifestent après 10 à 15 minutes. Selon l’avancement de l’accouchement, il se peut que vous receviez plusieurs injections.

Concernant la douleur, elle n’est pas insurmontable et s’estompe très rapidement. Il s’agit davantage d’une pression pouvant provoquer une sensation d’électricité dans le dos ou dans les jambes.

Quels sont les risques de la péridurale ?

La péridurale peut engendrer quelques effets secondaires bénins pour la maman, tels que:

  • Des douleurs dans le dos
  • Une hypotension
  • Des maux de tête et vertiges
  • Dans de rares cas :  un choc allergique ou un accident cardiaque.

Les alternatives à la péridurale

De nombreuses médecines douces comme l’acupuncture sont conseillées, relatives à la préparation à l’accouchement. D’autre part, La rachianesthésie est un autre type d’anesthésie loco-régionale. Enfin, l’anesthésie générale est réalisée lorsqu’il y a une contre-indication à la péridurale. Malheureusement, la maman n’est pas consciente lors de l’arrivée du nourrisson.

Crédit photo : Flickr