Nous vous avions parlé précédemment des méthodes de préparation à l’accouchement plutôt conventionnelles. Cette fois-ci, nous revenons avec un article consacré aux pratiques un tantinet originales, qui pourraient davantage vous convenir. En effet, si l’on est incapable de prévoir le dérouler d’un accouchement, on peut cependant, bien s’y préparer !préparation-originale-accouchement

La fasciathérapie

Il s’agit d’une thérapie manuelle et corporelle douce, employée par les kinésithérapeutes. Les fascias sont de fines membranes qui entourent les muscles, les os, et les ligaments, et qui se rétractent à la suite d’agressions, gênant alors le travail des muscles. En effectuant des gestes précis et particulièrement lents, le praticien parvient à soulager les douleurs et à éliminer le stress de la vie quotidienne, comme l’angoisse de l’accouchement.

L’haptnonomie

Cette science méconnue est celle du «toucher affectif». Elle permet aux futurs parents d’entrer en communication avec le bébé grâce à des caresses. Une relation spéciale entre bébé et ses parents s’instaure : bien avant la naissance, un premier contact avec le monde extérieur se crée. Il s’agit d’une méthode très appréciée des futurs papas !

L’hypnonatal

Les séances d’hypnonatal s’articulent autour d’un temps de parole suivi d’un temps d’hypnose. La future maman apprend à se mettre en état « modifié de conscience » progressivement, afin d’être prête le jour J. Entraînée à l’autohypnose, la femme enceinte se connectera à son bébé à terme, pour un meilleur accouchement.

Le chant prénatal

Étonnamment, les vocalises permettent de faire travailler mais aussi de détendre les muscles (ceinture abdominale, diaphragme, périnée) mis à profit au moment de la naissance. Chaque son émis résonne ainsi dans une partie bien précise du corps. Également idéal afin de maîtriser son souffle, le chant prénatal a vraisemblablement de nombreuses vertus relaxantes.

L’acupuncture

Les futures mamans peuvent rencontrer certains maux, délicats à soulager puisque de nombreux médicaments sont prohibés aux femmes enceintes. L’acupuncteur soulage les nausées, les maux lombaires, les jambes lourdes.

Par ailleurs, les aiguilles posées sur des points stratégiques du corps favorisent l’assouplissement du périnée. Au final, ces séances contribuent à réduire le temps de travail le jour J, permettant d’aborder l’accouchement sereinement.

La méthode Bonapace

La méthode Bonapace enseignée par une sage-femme ou un médecin généraliste, implique le futur père dans la préparation prénatale. Il est en charge de soulager la future maman lors des contractions. Pour y parvenir, il dispose de trois techniques:

  • La digitopuncture: le père place ses doigts sur les points traditionnels.
  • Les massages sur la région lombaire
  • La déviation de l’attention par la respiration.

Pour rappel, toutes les méthodes de préparation à l’accouchement ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. Pensez donc à vous informer auprès de votre caisse d’assurance maladie des modalités de la prise en charge !

Crédit photo : Flickr