Au détour d’une échographie, vous avez appris la bonne nouvelle : vous allez être maman de jumeaux ou jumelles ! Avec un recours de plus en plus fréquent à la procréation médicalement assistée, les grossesses gémellaires se multiplient. En effet, on compte aujourd’hui un accouchement sur 80, pouvant engendrer des complications tant au niveau de la mère que des fœtus. Pour cette raison, la grossesse multiple nécessite un suivi plus rapproché que la normale. Berceau magique vous en dit plus sur le sujet.L'accouchement de jumeaux ?

Les risques liés à une grossesse gémellaire

Le premier risque lié à une grossesse multiple est l’accouchement prématuré. En effet, l’utérus étant davantage sollicité quand deux bébés s’y trouvent, le risque de naissance précoce devient alors élevé. Cela peut d’autant plus sous-entendre un potentiel retard de croissance dans le futur.

Deuxièmement dans le cas d’une grossesse monochriale, les « vrais » jumeaux partagent le même placenta, ce qui peut engendrer un déséquilibre dans les apports. Ce syndrome que l’on nomme le transfuseur-transfusé peut causer des dommages neurologiques irréversibles, mettant en péril la survie de l’un des bébés.

Quel suivi pour la grossesse gémellaire ?

Du fait des différents risques que nous avons mis en lumière précédemment, le suivi des grossesses multiples doit être spécifique. Votre obstétricien vous rencontrera chaque mois jusqu’au dernier trimestre de votre grossesse, où les rendez-vous seront plus rapprochés.

  1. Le cas d’une grossesse bichoriale (faux jumeaux) : une consultation et une échographie mensuelle sont conseillées.
  2. Le cas d’une grossesse monochoriale (vrais jumeaux) : deux échographies par mois sont recommandées à partir du 5ème mois de grossesse. Dans l’éventualité d’un accouchement prématuré imminent, une mesure  du col de l’utérus pourra être réalisée.

Concernant les questions que vous pourriez vous poser concernant le jour j : un accouchement naturel est-il envisageable ? Comment se déroule une césarienne ? Comment trouver une maternité gérant ce genre de grossesse considérée à risque ? Quelle sera la date de mon terme… ? N’hésitez pas à consulter notre article dédié.

Le comportement de la maman

Une grossesse gémellaire étant considérée plus à risque qu’une grossesse monofoetale, il est fortement recommandé aux futures mamans de se ménager professionnellement, émotionnellement, mais surtout physiquement. Pour cela, elles doivent pouvoir compter sur le soutien de leur conjoint, mais aussi de leur entourage. D’autre part, le repos étant quasiment forcé et anticipé, un accompagnement psychologique et social peut s’avérer de bon augure.

Crédit photo : Pixabay