Hélène Thomas Yoga prénatal

Devenu tendance notamment grâce aux stars comme Gwyneth Paltrow, Sienna Miller ou encore Miranda Kerr, le yoga prénatal est aujourd’hui très pratiqué par les futures mamans ayant à cœur de bien préparer leurs corps avant l’accouchement. Vous vous demandez si cette pratique vous correspond, vous qui n’avez jamais tenté une posture de salutation au soleil ? Pour répondre à toutes les questions que vous vous posez, nous avons interviewé Hélène Thomas, professeur de yoga qui enseigne le yoga prénatal dans le sud de la France.

Continuez la lecture car il se pourrait que vous ayez une révélation…

Pouvez-vous vous présenter?

Je suis Hélène Thomas, professeur de Hatha, Vinyasa Yoga et Yoga Pré et Postnatal. J’enseigne le Yoga Prénatal dans la magnifique salle du centre Yoga & Danse Méditerranée à Toulon fondée par Mireille AURIC. J’enseigne aussi du Hatha, Vinyasa et Prénatal Yoga à Hyères, dans le Var.

Quel est votre parcours et comment êtes-vous devenue professeur de yoga ?

C’est grâce à mon ancien métier dans l’informatique bancaire que j’ai découvert le yoga en 2006. Je souffrais alors de maux de dos, de tensions dans les épaules provenant de mauvaises postures derrière un écran. Une collègue et amie m’a offert un DVD d’Asanas de Yoga et ma passion a commencé à ce moment-là.
Le yoga a vite modifié mon corps en m’apportant plus de résistance physique et en démêlant les tensions puis j’ai ressenti un apaisement mental net. Le yoga est vite devenu pour moi une façon de vivre à tous les niveaux de ma vie.
C’est en 2011 que j’ai décidé de passer mon diplôme de professeur de Hatha – Vinyasa Yoga chez Gérard Arnaud à Paris sans avoir l’intention d’en faire mon métier mais plutôt par un besoin d’approfondir mes connaissances. En 2014, je me suis ensuite formée en yoga pré et postnatal à l’institut Bernadette de Gasquet car les sujets féminins me passionnent.
Après 17 ans dans l’informatique bancaire à Paris, j’ai décidé de faire de ma passion du yoga, une activité à part entière, en m’installant en tant que professeur dans ma région d’origine le Var.

Vous pratiquez différents types de yoga, dont le yoga prénatal. En quoi consiste cette activité destinée aux femmes enceintes ?

Je pratique en priorité du yoga dynamique (Vinyasa, Ashtanga, Jivamukti, Prana Yoga flow…) car c’est ce qui colle au mieux à qui je suis aujourd’hui, et j’apprécie aussi le Hatha Yoga ou les pratiques un peu moins connues comme le Luna Yoga axé sur le féminin. J’ai pratiqué le yoga prénatal et postnatal pendant et après ma grossesse. Le yoga prénatal a plusieurs buts : faire de la place au bébé, diminuer les maux liés à la grossesse, apporter un lâcher-prise et un moment pour soi, et bien apprendre à respirer et accepter les changements du corps liés à la grossesse.
Le yoga pour femme enceinte met l’accent sur des mouvements et des étirements simples et sécuritaires.

Quelles sont les particularités de la méthode du Docteur Bernadette de Gasquet que vous proposez en matière de yoga prénatal ?

La méthode Bernadette de Gasquet met vraiment l’accent sur des mouvements et des étirements sécuritaires. Comment se positionner au mieux pour raffermir et assouplir la musculature, très sollicitée tout au long des mois précédents l’arrivée de Bébé. On amène la future maman, grâce aux postures de yoga à évacuer les tensions et apaiser les petits maux de la grossesse : brûlures d’estomac, douleurs au dos, angoisses, nausées. On donne des clefs pour mieux se tenir dans le quotidien : s’asseoir, descendre un escalier, porter son bébé, se retourner dans le lit jusqu’à l’arrivée de bébé. Et enfin, une attention est mise sur la respiration et son influence sur le diaphragme et le périnée.

Helene Thomas yoga prénatal

Comment se déroule une séance de yoga prénatal ?

En général, nous commençons la séance avec une attention sur la respiration afin de reporter l’attention sur la maman et son bébé ainsi que de ralentir le système nerveux. Se succèdent en général des postures assises, puis debout, en enfin allongées. Les postures peuvent être dynamiques ou statiques. Des exercices de visualisations et de respirations sont parfois inclus. J’accompagne généralement les séances avec de la musique. Les séances se terminent toujours avec une relaxation.

A quel stade de leur grossesse en sont généralement les participantes de vos cours ? Plutôt celles qui entrent dans leur congé maternité ? Jusqu’à quand les futures mamans peuvent-elles pratiquer le yoga prénatal ?

Les participantes viennent pour certaine à partir du 4ème mois de grossesse mais la plupart arrivent autour du 5ème mois avant le début de leur congé maternité ou plus tard. Les futures mamans peuvent pratiquer le yoga prénatal jusqu’à leur accouchement. C’est ce qui se passe la plupart du temps.

Les femmes non initiées au yoga peuvent-elles s’adonner au yoga prénatal ?

Les femmes non initiées au yoga peuvent s’adonner au yoga prénatal sans souci ni contrainte. Beaucoup de pratiquantes de yoga le découvrent au moment de leur grossesse. Les séances sont guidées avec précision et on propose des options si nécessaire ; donc accessibles à toutes.

Quel est l’apport du yoga avant l’accouchement ? Pourquoi le conseillez-vous ?

L’apport du yoga avant l’accouchement est multiple. Il renforce musculairement la maman et la prépare pour l’accouchement tout en développant la respiration qui supporte chaque moment de la grossesse mais aussi l’accouchement. Le yoga diminue les maux de grossesse en pratiquant des postures spécifiques en fonction du stade. Et enfin, c’est un moment pour la future maman où elle est accès sur elle-même sans aucune « pollution » externe, c’est un moment pour se ressourcer.

Et après l’accouchement, quels sont les bienfaits de la pratique du yoga ?

Le yoga postnatal travaille spécifiquement sur le renforcement musculaire de la base, la ceinture abdominale profonde et le périnée. Il travaille aussi sur le bassin et l’action de la refermer, sur l’apaisement des contractures des épaules liées au port du bébé et enfin ce qui n’est pas du tout négligeable : la gestion de la fatigue. La maman après quelques mois reprendre une pratique de yoga.

Merci à Hélène pour sa disponibilité !