Quand on est un tout petit enfant, les frustrations sont parfois nombreuses. Il est en effet parfois dur de comprendre que non, c’est pas tout à fait le moment de manger des chips parce qu’il est 8h30 du matin, ou que non, aller faire des courses en maillot de bain n’est pas non plus l’idée la plus lumineuse qu’il soit. Alors, dans ces moments où il ne sont que énervements, cris et colère, il est une petite astuce, très poétique qui plus est, pour les aider à faire retomber la pression. Cette astuce, c’est le bocal pour faire redescendre les colères. Il est très facile à réaliser.

Bouteille de retour au calme

Comment procéder ?

  1. Mélangez dans un bocal l’équivalent de 1/3 de colle pour 2/3 d’eau, ajoutez les paillettes et le colorant alimentaire.
  2. Vissez très fort le bocal afin que l’enfant ne puisse pas l’ouvrir.
  3. L’idée est simple, elle fonctionne comme un boule à neige : il faut secouer le bocal et attendre que les paillettes retombent et bien sûr observer le doux spectacle pendant que l’on retrouve son calme.

3 questions à …

Nous avons interviewé Marianne Laclautre, des Ateliers Filliozat Lyon, orthophoniste et formation de coaching parental en approche empathique de l’enfant selon la méthode Filliozat.

Interview Les Exauceurs

En quoi cette bouteille de retour au calme présente-t-elle une alternative positive? Que pensez-vous personnellement de cette idée ?

Lorsqu’un enfant exprime une émotion forte telle que la colère, son cerveau est envahi par cette émotion. Il est dans l’incapacité de se raisonner et de se calmer seul, surtout avant 7 ans du fait de l’immaturité de son cerveau. Et pourtant, nous avons souvent tendance à isoler l’enfant pour qu’il aille se calmer car son comportement est difficile à supporter. J’aime beaucoup cette idée de proposer à l’enfant la bouteille de retour au calme, car pour moi, cela signifie d’abord qu’on reconnaît son émotion, ce qui est fondamental. Lui donner un outil pour gérer son émotion qu’il pourra réutiliser par la suite, c’est bien plus constructif sur le long terme et cela représente une réelle alternative positive.

 

« Bocal à colères », « bouteille de retour au calme »… quels sont les avantages pour l’enfant ?

Avant 7 ans, les enfants perçoivent le monde essentiellement par le corps et les sens. Lorsque leur cerveau est en proie à une grosse colère, inutile de chercher à les raisonner, à leur parler, ils sont comme « sourds » au langage. En revanche, ils seront très sensibles à une musique douce ou bien à de jolies paillettes colorées dansant dans une bouteille. Tenir la bouteille dans les mains leur fournira du contact (le cerveau fabriquera de l’ocytocine, l’hormone du bien-être) et regarder les paillettes aura un effet apaisant sur le cerveau. Cela permet ainsi à l’enfant d’apprivoiser ses ressentis, de mettre à distance ce qui l’envahit et de devenir maître petit à petit, de ses émotions.

 

A quel moment proposer cette bouteille à son enfant? Et quelle attitude adopter du côté du parent : rester avec lui ou le laisser retrouver son rythme tout seul ?

Plus l’enfant est jeune, plus la présence de l’adulte est essentielle dans l’accompagnement des émotions. L’idéal avec un petit est de lui proposer la bouteille en le tenant dans les bras ou assis sur les genoux en faisant un gros câlin en même temps. Avant cela, on aura d’abord accueilli l’émotion, reconnu le vécu de l’enfant (pourquoi il est en colère), ce qui aura déjà permis de faire redescendre la pression. Petit à petit, en grandissant et à force d’utiliser la bouteille, l’enfant pourra la prendre seul s’il le souhaite mais seulement à partir de 4/5 ans et à condition que l’adulte reste visible et disponible si besoin.

Conseils et astuces de « La bulle des émotions »

Retrouvez également les conseils et astuces de Sophie Le Millour, créatrice des ateliers « La bulle des émotions ». Elle vous explique ainsi comment mieux gérer et comprendre les émotions de votre enfant pour favoriser son bien-être.

Atelier accueil des émotions de l'enfant
Crédit photo : Thepinkhammerblog.com