Que vous soyez athées ou de religions différentes, le baptême civil (également appelé baptême républicain) est un excellent moyen de célébrer la venue au monde de votre bébé sans lui donner un caractère religieux et de lui donner un (ou des) parrain(s) et marraine(s).

bapteme-civil

Quelle est son origine ?

C’est un décret du 20 prairial an II (le 8 juin 1794) qui a institué le baptême civil pour fêter l’entrée des enfants dans la communauté républicaine. Depuis deux siècles, certains gouvernements le remettent au goût du jour et il est toujours célébré aujourd’hui.

A qui s’adresser ?

Il n’existe pas aujourd’hui de texte officiel qui prévoit le baptême civil. Vous devez donc vous adresser à votre maire et c’est lui qui décidera s’il est d’accord ou non pour « baptiser » votre enfant, car rien ne l’y oblige. À Paris, ce n’est que depuis les élections de 1995 que le baptême civil est rétabli. Aujourd’hui presque toutes les mairies d’arrondissement le célèbrent. Dans les régions, cette tradition, s’est plus ou moins bien perpétuée. Cela dépend de la politique municipale et de la volonté du maire en place. Pour savoir ce qu’il en est dans votre mairie, adressez-vous au secrétariat général. En général, on vous demandera votre livret de famille, une quittance de loyer, d’électricité ou autre et la copie de la pièce d’identité du parrain et de la marraine.

Quand l’organiser ?

Généralement, les baptêmes civils ont lieu le samedi après la célébration des mariages. Vous êtes libres de choisir un ou plusieurs parrains civils et marraines civiles. Il n’y a pas d’âge pour faire baptiser votre enfant ! Comme les mariages sont très nombreux dès le printemps et en été, il vaut mieux faire votre demande pour une cérémonie entre octobre et mars.

La cérémonie

Les parents et l’enfant sont accueillis par le maire ou son adjoint dans la salle des mariages. Il fait un rappel historique sur l’origine de la cérémonie, puis un discours sur l’enfant et rappelle les valeurs républicaines.Juste avant que le maire n’invite les intéressés à signer le certificat de parrainage civil, il demande aux parrains et marraines de s’engager solennellement et d’accepter leurs nouvelles responsabilités ». Ils pourront alors s’ils le souhaitent prononcer un discours. Le certificat de parrainage civil est remis aux parents ainsi qu’au parrains et la marraine, ainsi qu’un exemplaire, destiné à l’enfant.

A-t-il une valeur juridique ?

Comme pour un baptême religieux, le certificat de baptême civil remis pendant la cérémonie n’a aucune valeur légale. S’il arrive malheur aux parents, le baptême civil ne crée aucun lien de droit entre les intéressés. Il s’agit uniquement d’un engagement moral de la part des parrains et marraines traduisant leur attachement particulier à l’enfant.

Quels cadeaux offrir à un baptême civil ?

Tout comme le baptême religieux, les amis et la famille pourront offrir à l’enfant des cadeaux de baptême qui durent afin qu’il puisse conserver un souvenir de cet événement. Il existe chez tous les grands fabricants de médailles, des modèles prévus pour la célébration du baptême, reprenant le prénom de l’enfant ou le portrait du bébé. Le jonc est une autre alternative qui habillera parfaitement le poignet de bébé. L’orfèvrerie est également un cadeau phare pour le baptême d’un enfant puisqu’il est très apprécié et qu’il se garde dans le temps. Enfin, rien de tel qu’un joli album photos pour garder en mémoire tous les moments magiques passés avec bébé pendant son baptême.