Tant qu’il n’a pas acquis un vocabulaire pour s’exprimer, comprendre ce que bébé veut dire est parfois difficile. C’est ainsi que la pratique de la langue des signes est de plus en plus répandue chez les parents de tout-petits. Pourquoi, quand, comment ? L’équipe du Mag de Berceau magique s’est renseignée sur les ateliers bébé signe pour vous en dire plus.

Langue des signes bébé

En quoi cela consiste ?

La communication gestuelle est une bonne technique à utiliser pour comprendre bébé lorsqu’il ne parle pas encore. Grâce à des gestes associés à la parole, il est alors possible d’avoir un échange avec bébé et ainsi connaître ses besoins. En effet, on peut parfois se sentir dépourvu lorsqu’on ne sait pas pourquoi son enfant pleure ou ne veut pas dormir. Grâce aux signes, bébé va pouvoir exprimer ce qu’il ressent et cela vous facilitera grandement le quotidien !

Comment et quand la pratiquer ?

La langue des signes pour les bébés est basée sur la langue des signes française. Elle peut être commencée dès les premiers mois de l’enfant. Il pourra, à son rythme, s’imprégner et répéter les gestes de ses parents par mimétisme. En général, les parents apprennent en premier les gestes du quotidien pour exprimer la soif, la faim, dire au revoir. Ensuite, ils peuvent utiliser des gestes plus spéciaux ainsi que s’initier aux comptines et histoires. De nombreux ateliers sont proposés par des monitrices afin d’apprendre à signer de façon ludique. C’est un très bon moyen de développer une relation bienveillante avec son enfant tout en s’amusant. De plus, pratiquer la langue des signes est accessible à tous.

Atelier Langue des signes Les Exauceurs

Les bienfaits de la communication gestuelle

La communication gestuelle permet de supprimer la frustration des bébés et renforce les liens avec papa et maman. De plus, ce peut être une activité conviviale à faire en famille et à partager avec d’autres parents. En effet, il est possible de participer à des ateliers bébé signes collectifs où une monitrice vous apprendra des gestes et histoires au fur et à mesure des séances. Le plus important est de la pratiquer régulièrement à la maison pour que bébé assimile les gestes et puissent les reproduire. Même si cela peut prendre du temps à bébé pour faire ses premiers signes, cela reste un bon moyen de l’éveiller afin que plus tard il développe son langage.

3 questions à …

Nous avons interviewé Isabelle Le Dû, de 2 mains en mains, animatrice en signes pour bébés depuis 2010 et formatrice petite enfance depuis 2012, à Caen.

Atelier bébé signe
© Ouest France

En quoi recommandez-vous aux parents de s’initier à la communication gestuelle associée à la parole ?

Très tôt, l’enfant s’exprime avec des signes : il pointe du doigt, il fait au revoir de la main, il fait les marionnettes, il envoie des bisous. Il comprend d’ores et déjà plusieurs mots, mais n’est pas en mesure de les prononcer. Il faudra patienter plusieurs mois avant qu’il ne puisse véritablement parler.
En lui proposant de continuer à utiliser les signes, on saisit mieux ses besoins et ses intérêts, ce qui crée une vraie complicité renforcée.

Il ne s’agit pas d’utiliser la Langue des Signes Française qui est une langue à part entière, mais de proposer des signes adaptés au vocabulaire de l’enfant, à son quotidien. C’est une transition qui permet d’utiliser des gestes relatifs aux mots courants (manger, dormir, fini, encore, doudou…).

Cette pratique retarde-t-elle l’acquisition du langage chez les enfants ?

Le signe est un support au langage. La gestuelle va venir aider à la compréhension du mot dans une phrase. La gestuelle est très utilisée auprès des professionnels petite enfance ou en maternelle. De la même façon, le signe accompagne les comptines, chansons ou histoires. Les études en neuro-sciences démontrent que lorsque l’on signe, c’est la zone du langage qui est stimulée, au même titre que lorsque l’on parle en français ou dans une langue étrangère. Et puis, une expression dit que ce n’est pas parce que l’enfant fait du 4 pattes qu’il va s’empêcher de marcher. Au fil du temps, bébé laissera tomber les signes de lui-même lorsqu’il lui sera plus facile de parler.

Beaucoup de livres et d’articles sont disponibles sur Internet pour se former. Néanmoins, en quoi conseillez-vous de se faire former par une monitrice à travers une série d’ateliers ?

Opter pour un atelier, c’est prendre le temps d’aller en famille à une activité et faire ensemble : lire une histoire, utiliser les jeux, chanter, utiliser les premiers signes dans toutes ces activités. C’est un moment ludique, familial, un lieu d’échanges entre parents, de convivialité. Se retrouver chaque semaine crée des liens entre familles. On se réjouit ensemble des premières réussites des bébés, certains parents se revoient après. C’est un lieu de découvertes où nous sommes à l’écoute et au rythme de l’enfant. Cela permet à tous le groupe de reprendre en chœur la comptine que l’enfant aura demandé en signant « encore ».

Crédit photo : aden + anais

Date de publication : 10 septembre 2019