Un faire-part de naissance sert à annoncer l’arrivée de bébé dans la famille. Certains y pensent longtemps avant et ont déjà tout prévu, d’autres s’y penchent une fois que l’accouchement a eu lieu. Connaissez-vous le faire-part de naissance vidéo ? C’est un beau cadeau à envoyer à vos proches afin qu’ils fassent la connaissance de votre petit bout.

Bébé couverture

Un faire-part original

Un faire-part vidéo est un mini film avec bébé, papa et maman (et le reste de la fratrie). Le professionnel vient à votre domicile pour filmer les premiers jours de vie de votre nourrisson, il immortalise les instants de complicité avec vous et les moments de vie à la maison (la sieste, la tétée, le repas, le bain, …). Certains vidéastes proposent également de venir filmer une première partie pendant votre grossesse afin d’avoir un souvenir de cette belle période de votre vie.

L’avantage du faire-part vidéo est qu’il peut être envoyé instantanément à tous vos proches par le biais d’une messagerie. Que vos amis et votre famille soient à l’étranger ou près de chez vous, ils auront tous une belle surprise à regarder et à montrer autour d’eux.

« Les premiers instants d’un nouveau-né sont merveilleux et éphémères. Un mouvement de poignet, un premier rictus, une respiration profonde qui berce tout un petit être… ce sont tous ces petits riens qui font la beauté des premiers jours, qui méritent d’être filmés pour ne pas les oublier. Le faire-part vidéo devient donc un moyen sensible et unique pour partager avec ses proches, toute la douceur et la magie que vivent les parents dans l’arrivée d’un bébé. » Elsa, vidéaste chez Plum Production.

Un souvenir « vivant »

Un faire-part de naissance vidéo, c’est aussi un film de quelques minutes que l’on garde précieusement pour montrer plus tard à son enfant. Malgré les nombreuses vidéos que l’on prend avec son smartphone, celle-ci se démarquera par le travail de qualité réalisé par le photographe. Le naturel est important et c’est pourquoi le professionnel sait capter les moments qui comptent et se faire discret pour vous mettre à l’aise. Et vous pourrez même compléter ces souvenirs avec un film d’enfance en extérieur lorsque bébé aura grandit.

« Le travail post-tournage consiste en une première étape qui est le derushage, à savoir le visionnage de toutes les images pour ne conserver que celles qui seront utilisées pour le montage. Je monte ensuite les images sur une musique souvent choisie par les parents, et tente au mieux de faire transparaître les émotions ressenties lors du tournage. Viens alors l’étalonnage pour homogénéiser les couleurs de chaque plans et donner une ambiance singulière au film. Et en touche finale, un peu de graphisme, avec toutes les informations et spécificités du bébé, en clin d’œil au faire-part papier. » Elsa, Plum Production.

Les conseils d’Elsa de Plum Production

Elsa

A partir de quand faut-il réserver son faire-part vidéo ?

« Quand on se sent prêt 🙂 . Durant les derniers mois de la grossesse, la plupart des couples commencent à avoir une idée du faire-part qu’ils souhaitent (qu’il soit papier ou vidéo d’ailleurs). Me contacter à cette période, permet de prendre le temps de faire connaissance, comprendre la démarche de la famille et réserver une plage large pour le shooting. La date de la naissance étant aléatoire, celle du shooting se précise dès que l’enfant est né. Et pour les couples qui n’optent pour le faire-part vidéo qu’au moment où le bébé est arrivé, ils sont tout aussi les bienvenus chez Plum. »

Comment se préparer avant le film ?

« Avant le jour du tournage, j’envoie un petit questionnaire afin de mieux cibler les attentes des familles. Je réponds aussi à toutes les questions qu’elles peuvent se poser. Il n’y a aucun stress à avoir, mes shootings vidéo ne requièrent aucune expérience face à la caméra. Je mise sur le naturel, et un nouveau-né dans les bras de sa famille raconte déjà toute une histoire.
Bien sûr un jour lumineux aide à faire de belles images, comme une famille assortie dans ses vêtements, mais il n’y a rien d’obligatoire que d’être vous même. »

 

Crédit photo : Trixie et Gaelle Pons

Date de publication : 10 janvier 2019