Vous souhaitez que votre enfant acquière très tôt de l’autonomie. Vous rêvez qu’il apprenne autrement, à son rythme, et qu’il ne subisse pas la pression des notes du système scolaire traditionnel. Peut-être avez-vous entendu parler de la méthode Montessori ? Berceau magique vous en dit davantage sur cette pédagogie très en vogue.

Pédagogie Montessori

Qu’est-ce que la pédagogie Montessori ?

La pédagogie Montessori est une méthode d’éducation qui se veut ouverte et place l’enfant au centre des apprentissages. Reposant sur plusieurs piliers tels que l’autonomie, la confiance en soi et l’éducation sensorielle, elle permet un apprentissage progressif en toute liberté.

Disposant d’un matériel adapté (cubes, cylindres de diamètres variés, objets emboîtables…) à cette méthodologie, l’enfant sollicite lui-même ses éducateurs lorsqu’il bloque sur un exercice. Ces jeux élaborés grâce à de nombreuses données scientifiques permettent à l’enfant de distinguer puis de généraliser, du concret vers le concept et du concept vers l’abstrait. Ainsi, les particularités individuelles des tout-petits sont respectées dans des groupes de travail moins pressurisant qu’une classe, mais qui permettent, eux aussi, l’éveil à la vie sociale.

Les principes-clés de la méthode Montessori

  1. La liberté : à l’école, les enfants choisissent librement de se consacrer à une activité parmi un panel, à la seule condition d’avoir déjà « vu » cet exercice avec un éducateur.
  2. L’autodiscipline : l’enfant  n’a jamais juste ou faux, il est simplement encouragé à repérer lui-même ses erreurs afin de s’améliorer.
  3. L’action en périphérie : les éducateurs n’interviennent que sur la demande des élèves, afin de les inciter à être autonomes et à ne demander de l’aide que lorsqu’ils en ressentent réellement le besoin.
  4. Le respect du rythme de chacun : la pédagogie Montessori préconise de ne jamais coller d’étiquettes aux enfants (« untel est lent », « untel est rapide »), au risque de les enfermer dans ce qualificatif.
  5. L’apprentissage par l’expérience : pour maîtriser les concepts, l’enfant doit manipuler et expérimenter à l’aide de ses cinq sens.
  6. L’activité individuelle : certains exercices sont réalisés en groupe, d’autres se font en individuel dans le but que les enfants s’approprient les concepts de façon personnelle.
  7. L’éducation, une aide à la vie : l’objectif de l’éducation montessorienne est d’aider l’enfant à acquérir une discipline intérieure.

3 questions à …

Nous avons interviewé Louise Payet, Éducatrice Montessori et à l’initiative de Enfance en bienveillance. Formée à la Communication Non Violente et à l’accompagnement des émotions, Louise anime des ateliers à retrouver sur le site LesExauceurs.com

Quels sont les bénéfices pour les adultes ayant profité de cette pédagogie ?

Selon Angeline Lillard, professeure de psychologie à l’Université de Virginie et auteure du livre « The science behind the genius » dans lequel elle partage les résultats de plusieurs années de recherches sur la pédagogie Montessori, les adultes ayant profité de cette scolarité ont une grande capacité d’adaptation, le plaisir et le goût d’apprendre ainsi qu’un grand sentiment de confiance en soi. La démarche Montessori favorise l’autonomie, la confiance en soi, la créativité ainsi que de réels esprits de coopération. Pour exemples, les fondateurs de Google, le créateur d’Amazon ou encore Eric Allin Cornelle (Prix Nobel de Physique) ont suivi une scolarité Montessori.

Quel est le meilleur conseil que vous pourriez donner aux parents souhaitant intégrer cette pédagogie à la maison ?

Je leur conseillerais d’aller directement à la source et de lire les livres de Maria Montessori. Je leur conseillerai également de suivre une initiation comme il en existe beaucoup de nos jours sur la démarche Montessori.

Il peut être difficile d’intégrer cette pédagogie en pratique… en quoi recommandez-vous de se faire accompagner à travers un atelier ?

Montessori est à la mode. On en voit partout (formations Montessori, crèches Montessori, matériels Montessori vendus dans beaucoup d’enseignes, ateliers Montessori, …). Or, dans un souhait d’évolution de sa démarche en lien avec les sciences, Maria Montessori n’a pas déposé de brevet et malheureusement cela laisse la porte ouverte à beaucoup de choses. Certaines respectueuses de la vision Montessorienne ; d’autres beaucoup moins, voire pas du tout.
Montessori est devenu un véritable business et si l’on veut vraiment apporter les bénéfices liés à cette façon de voir et de faire les choses, mieux vaut être accompagné par un professionnel formé.

Atelier devenir parent les Exauceurs

Crédit photo : arc-en-ciel en bois Little Dutch

Date de publication : 20 octobre 2015