Votre bébé est né avec certaines parties de son corps – particulièrement les épaules et le dos – recouvertes de poils quasi transparents : il ne peut s’agir que de lanugo. Ce fin duvet qui s’installe sur la peau de votre enfant au cours de votre 4ème mois de grossesse, peut subsister après l’accouchement. Berceau magique fait le point avec vous.Qu'est-ce que le lanugo ?

Qu’est-ce que le lanugo ?

Généralement, quand on évoque la peau d’un bébé, on imagine quelque chose de lisse, de doux, et de parfumé à la gourmande odeur de vanille. Pourtant, lorsque vous avez rencontré votre nourrisson pour la première fois le jour de sa naissance, vous avez été étonnée de découvrir de petits poils qui recouvraient sa peau tant chérie. Il s’agit de lanugo, un duvet quasi imperceptible et non pigmenté qui joue le rôle d’isolant thermique en association avec le vernix. Ces deux « substances » apparaissent durant la grossesse et protègent le fœtus du liquide amniotique qui l’entoure. Mais rassurez-vous : le lanugo n’indique en rien que votre bout de chou soit en bonne ou mauvaise santé !

Pourquoi le lanugo persiste-t-il après la naissance ?

Comme nous vous l’expliquions, le lanugo disparaît généralement de lui-même à la fin de la grossesse. Ainsi, on a remarqué que les nourrissons qui venaient au monde recouverts de ce fin duvet, étaient très souvent nés prématurément. Ainsi, le lanugo est souvent synonyme d’immaturité chez un nouveau-né. Pour autant, il existe des exceptions qui confirment cette règle, puisque l’on a remarqué la présence de lanugo sur certains bambins nés à terme.

Comment faire disparaître le lanugo ?

Il n’y a absolument rien à faire, ni de quoi s’inquiéter à propos de ce duvet. En effet, celui-ci tombe généralement tout seul au cours des premières semaines, voire des premiers mois suivant votre accouchement. Il n’est d’ailleurs pas annonciateur d’une pilosité anormale à partir de l’adolescence : alors hors de question que vous sortiez votre paire de ciseaux !

Néanmoins, si la présence du duvet persiste au-delà de cette période, il se pourrait que votre bout de chou souffre d’hypertrichose. Il s’agit d’un dérèglement hormonal qui se traite médicalement. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter l’avis de votre pédiatre. Sinon, vous n’avez plus qu’à vous armer de patience et laisser la peau de votre tout-petit se réguler d’elle-même !

Crédit photo : Pixabay