Si vous vous étonniez durant les premiers mois suivant sa naissance, que bébé se montre accueillant en présence d’inconnus : aujourd’hui son comportement a bien changé ! En effet, à 8 mois bébé ne sourit plus aux étrangers qu’il rencontre et se montre peu enclin à l’idée d’aller de bras en bras. D’autre part, lorsque vous disparaissez subitement de son champ visuel, il fond littéralement en larmes. Berceau magique fait le point sur l’angoisse de la séparation.La peur de l'abandon

Qu’est-ce que l’angoisse de la séparation ?

Entre 8 à 12 mois, tous les bébés traversent une période normale de développement qui se traduit par une terrible angoisse d’être éloigné de leur mère ou leur père : il s’agit de la peur de l’étranger. Cette crise fondamentale pour la maturité de votre bambin est liée au fait qu’il prend conscience de son individualité et de celle de ses parents. Dans les faits, il se montre très craintif envers les personnes qu’il ne reconnaît pas. Cela s’explique par le fait qu’il n’ait pas encore acquis la notion « permanence de l’objet », c’est-à-dire qu’il pense que lorsque qu’une personne disparaît de son champ visuel, elle n’existe plus. En tant que parent – étant son repère – votre « abandon » provoque en lui une peur inconsolable. L’angoisse de la séparation démontre bien que votre tout-petit a intégré quelles étaient les personnes essentielles à son existence.

Comment rassurer bébé ?

Voir votre bout de chou totalement anxieux vous rend très soucieuse(x). Vous ne savez pas réellement comment réagir. L’équipe de Berceau magique vous livre quelques conseils :

  1. Avant de vous absenter : expliquez à votre bout de chou ce que vous vous apprêtez à faire et que vous revenez dans quelques heures tout au plus. Ne vous éclipsez pas sans lui dire au revoir, mais ne vous éternisez pas non plus !
  2. Quand il se montre effrayé, n’hésitez pas à le dorloter et à lui dire que tout va bien, que les étrangers autour de lui ne lui veulent aucun mal. Si vous souhaitez le confier à une personne, montrez-vous rassurant(e).
  3. Laissez-lui le temps de s’adapter aux nouveaux environnements qu’il découvre.
  4. Ne le forcez pas si vous sentez qu’il se sent mal. Ne sous-estimez pas non plus son angoisse.
  5. Initiez-le au jeu du coucou : cela lui permettra d’intégrer que ce n’est pas parce qu’il ne vous voit plus que vous n’êtes plus là !
  6. Si vous faites appel à une garde à domicile, faites-en sorte que celle-ci arrive 30 minutes en avance pour faciliter votre départ au travail.

Bébé est toujours angoissé

Bien que la peur de l’abandon soit normale pour tous les bambins, cette période ne doit pas s’éterniser. Si vous constatez que l’angoisse de la séparation ne disparaît pas au bout de quelques mois, consultez votre pédiatre.

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 14 juin 2016