Depuis la réforme du 1er janvier 2015, le congé parental a subi quelques modifications. Berceau magique vous renseigne sur les droits qui s’ouvrent à vous à l’arrivée d’un enfant biologique ou adopté.

Congé parental

Qu’est-ce que le congé parental ?

Le congé parental permet aux parents biologiques ou adoptifs qui le souhaitent, de profiter au maximum des premières années de bébé. Ce congé prend fin au 3ème anniversaire de votre bambin, ou 3 ans après l’arrivée de votre enfant adopté au sein de votre foyer.

Le but de ces nouvelles mesures est donc de réduire le retrait de la vie professionnelle des mères, en impliquant davantage les pères.

Nombre d’enfantsDurée maximale du congé de la mèreDurée maximale du congé du père
1 enfant6 mois6 mois
A partir de 2 enfants12 ou 24 mois24 ou 12 mois*
* 36 mois à répartir entre la mère et le père, dans la limite de 24 mois maximum pour l’un des deux.

Qui est concerné  par le nouveau congé parental ?

Afin de bénéficier d’un congé parental d’éducation, vous devez avoir au moins un an d’ancienneté au sein de l’entreprise à la date de la naissance ou de l’arrivée de l’enfant, dans le cas d’une adoption.

Si vous souhaitez bénéficier du congé parental, informez-en votre employeur le plus tôt possible. Cette demande doit être faite par lettre recommandée avec accusé de réception. Sachez qu’on ne peut vous refuser ce congé.

Votre salaire pendant le congé parental

Si vous prenez un congé parental à temps complet, on suspend votre contrat de travail. Votre employeur ne vous versera donc plus de salaire. Par contre, si votre congé parental est à temps partiel, on modifie alors votre contrat de travail par un avenant qui prévoit la durée du travail et la durée du congé. Dans tous les cas :

  1. Votre protection sociale est maintenue
  2. Vous conservez vos avantages acquis (exemple : les congés payés)
  3. Vous êtes en mesure de modifier votre congé parental (durée ou rythme). Voire de l’interrompre à tout moment, en informant votre employeur par courrier
  4. Ce congé ne protège pas contre le licenciement, mais il ne constitue pas un motif en soi pour une mise à la porte.
  5. Vous retrouvez votre poste et vos missions à la fin de votre congé parental
  6. Vous êtes libre de démissionner durant votre congé parental.

La PreParE

Les parents qui décident de prendre un congé parental peuvent bénéficier de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE). C’est la CAF qui vous la verse. Cette allocation concerne les enfants nés ou adoptés après le 31 décembre 2014.

Toutefois, les parents doivent justifier d’au moins 8 trimestres de cotisations vieillesse dans les :

  • 2 dernières années, si c’est leur premier enfant ;
  • 4 dernières années, s’ils ont 2 enfants ;
  • 5 dernières années, s’ils ont plus de 2 enfants.

Quel est le montant de la PreParE ?

Cette prestation sociale n’est pas indexée sur les salaires.

Contrat de travailMontant de l’indemnisation mensuelle
Cessation totale d’activité390,52 € ou 638,33 € (en cas de PreParE majorée)
Congé à temps partiel (<16h par semaine)252,46 €
50 à 80% du temps complet145,63 €

Si vous et votre conjoint prenez votre congé parental au même moment, on limitera le montant total de vos deux droits. Il sera à la hauteur d’un seul montant au taux plein, soit 390,52 € par mois.

Si vous avez au moins 3 enfants, vous pouvez choisir de bénéficier de la PrePare majorée. Son indemnisation est d’un montant plus important que la PreParE, mais on vous la verse pendant une période plus courte.

Sachez aussi, que vous pouvez exercer la fonction d’assistante maternelle, afin de compléter vos revenus. Il s’agit de la seule activité professionnelle autorisée durant le congé parental.

Crédit photo : Storksak

Date de publication : 8 septembre 2015