Votre bout de chou est né prématurément (avant la 37ème semaine de votre grossesse) et nécessite donc davantage d’attention de votre part, ainsi que de l’équipe médicale qui vous a assistée durant votre grossesse. Bien qu’un suivi pédiatrique ait été mis en place, vous ne cessez de vous demander si votre bébé prématuré va grandir normalement, ou s’il gardera des séquelles. Berceau magique vous en dit plus sur sa croissance.Le développement des prématurés

Le suivi pédiatrique d’un bébé prématuré

Contrairement aux autres bébés, on trouve sur le carnet de santé des nouveau-nés prématurés, une courbe de croissance de rattrapage. De façon générale, plus un bébé est né tôt au cours de la grossesse, plus il lui faudra de temps afin de rattraper l’écart qui le sépare des autres nourrissons nés à terme. Néanmoins, notez que cet écart peut tout à fait être comblé. En étant suivi régulièrement durant son enfance, et en suivant quelques consignes qui vont seront données par votre pédiatre, votre bout de chou ne gardera aucune séquelle de sa prématurité.

Les particularités de la croissance d’un prématuré

Il faut normalement 40 semaines à un fœtus pour se développer dans l’utérus de sa mère, avant sa mise au monde : on dit alors de l’enfant est né à terme. Dans la réalité, pour diverses raisons, cela ne se passe pas toujours de cette façon, et l’on considère comme prématurés les enfants nés avant la 37ème semaine de grossesse.

Le développement psychomoteur d’un prématuré

Bien que votre bambin soit né prématurément, cela ne l’empêchera pas de pouvoir marcher et parler au même âge qu’un bébé né à terme. Finalement, on peut même dire que votre enfant est « précoce » par rapport aux autres, puisque dans les faits il y est arrivé avant eux. C’est pourquoi il faut plutôt s’exprimer en âge corrigé, celui-ci est calculé par rapport à la date prévue de l’accouchement (correspondant aux 40 semaines de gestation). On utilise donc l’âge corrigé pour les prématurés jusqu’à leurs 2 ans, afin de matérialiser leurs besoins réels. Par exemple : un bébé de 4 mois né 1 mois avant son terme, a en réalité 3 mois en âge corrigé.

La croissance des fonctions respiratoires des prématurés

Le point faible dont souffre la plupart des bébés prématurés est qu’ils disposent généralement de moins d’anticorps, ce qui les rend particulièrement fragiles aux infections respiratoires. Nous vous conseillons vivement de ne pas exposer votre bébé aux nuisances extérieures (évitez les lieux publics, ou encore le tabagisme) durant sa première année.

Le développement cérébral d’un prématuré

Chez certains enfants nés prématurément sont identifiés des déficiences. Il peut s’agir de troubles moteurs, cognitifs ou sensoriels qui, s’ils sont identifiés tôt, peuvent faire l’objet d’un traitement et se résorber. Néanmoins, ces difficultés sur le plan cérébral concernent principalement les grands prématurés, c’est-à-dire ceux nés avant le 7ème mois de grossesse.

Comment élever un bébé prématuré ?

Un bébé prématuré, même s’il présente une plus grande fragilité à la naissance, demeure un bébé. La médecine a fait d’énormes progrès afin d’assurer la protection et la vitalité des enfants nés prématurément : dans 85% des cas, il n’y a aucune séquelle.

Même les grands prématurés arrivent à combler leur retard accumulé, en moyenne au bout de 5 ans. Bien que nous comprenions votre inquiétude, inutile de paniquer et de jouer à la maman poule. S’il existe des raisons pour lesquelles vous devez vous inquiéter, votre médecin vous informera des mesures à prendre pour faciliter la croissance de votre nourrisson.

Crédit photo de couverture : Fresk

Notre sélection