Dans quelques mois, votre jolie famille va s’agrandir pour votre plus grand bonheur ! Mais à qui bébé ressemblera-t-il ? Aura-t-il les mignonnes fossettes de son papa, ou bien les yeux tendres de sa maman ? Si l’on sait que la nature est bien faite, il n’empêche qu’il existe des lois d’hérédité qui façonnent le minois de votre progéniture. Berceau magique vous en dit davantage sur le sujet.Bébé ressemblera-t-il à sa maman ou son papa ?

Hérédité : les gènes de bébé

Lors de la fécondation il y a quelques mois, ovule et spermatozoïdes ont chacun apporté leur pierre à l’édifice : soit 23 chromosomes. Leur fusion a alors donné naissance à un petit être doté de 46 chromosomes, eux-mêmes constitués de gènes. Ces derniers ont un rôle fondamental lié à l’hérédité : ils déterminent les caractéristiques physiques de votre bout de chou.

Mais ce tour de passe-passe n’est que la première étape de ce joli brassage. En effet, les gènes des parents vont se mélanger à nouveau afin de déterminer définitivement les traits du visage de l’enfant. En pratique, pour chaque caractéristique physique ont été transmis au fœtus deux allèles homologues, chacun porteur d’une information. Ainsi, si les allèles similaires indiquent que la couleur des yeux est verte, alors bébé aura avec certitude les yeux verts. Au contraire, si les allèles indiquent que maman a les cheveux bouclés et papa les cheveux raides, alors c’est le jeu de la loterie, même si on confère souvent au gène le plus fort la victoire !

Qu’est-ce qu’un gène dominant ?

Comment nous vous l’expliquions auparavant, certains allèles sont considérés plus forts et orientent les instructions génétiques : on les dit dominants, a contrario de récessifs. Ainsi, en prenant l’exemple d’une naissance métisse, issue de l’union de deux personnes d’origine ethnique différente, si la maman est brune à la peau mate et le père blond aux yeux bleus, alors le bébé ressemblera davantage à sa mère. Toutefois, il arrive que la nature réserve de drôles de surprises et déjoue les pronostics. En pratique, l’hérédité n’a rien d’une science exacte, puisque certains allèles parviennent à sauter une génération : rien n’est donc entièrement joué d’avance !

Hérédité : les frères et sœurs

Sur les 46 chromosomes que possède chaque parent, chacun en transmet seulement 23. Ceux-ci peuvent former 223 combinaisons déterminant la couleur des yeux, la nature des cheveux, ou encore la forme du visage. Ainsi, mis à part de vrais jumeaux, il est rare que deux frères présentent exactement les mêmes caractéristiques physiques. Pour autant, on ne peut pas nier l’évidence, puisqu’ils partagent néanmoins 50 % de leurs allèles.

Enfin, concernant les ressemblances intellectuelles parents/enfants, elles ne se transmettent pas de manière génétique. Contrairement à ce que le dicton affirme, un enfant n’hérite pas des qualités de sa mère et des défauts de son père ! Ses caractéristiques psychologiques sont elles, influencées par des éléments extérieurs comme l’éducation, ou encore l’appartenance sociale.

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 28 juillet 2016