« Les poux sont de retour à l’école » ! La lecture de cette phrase vous donne le cuir chevelu qui démange ? Pas de panique ! Tout parent est un jour confronté à une infestation de poux. Mais comment les traiter, et surtout, comment les éviter ? La rédac du Mag’ Berceau magique vous donne quelques conseils pour venir à bout de ce fléau et sauver la chevelure de vos petits bouts.

Produits nécessaires au traitement contre le poux : peigne, produits etc

Les poux, ces hôtes indésirés…

Chez les enfants de 3 à 12 ans, la vie en collectivité favorise vivement la propagation des poux. C’est dans les écoles que le taux de transmission y est le plus élevé. Il suffit d’un simple contact direct tête contre tête en jouant à la récréation pour les transmettre. La circulation est donc rapide…

Contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, les poux ne sont pas dûs à un manque d’hygiène. Ils peuvent atteindre tous types de cheveux, même les plus propres. S’il est possible d’avoir des poux sans ressentir de symptômes, les premiers signes sont la plupart du temps de fortes démangeaisons derrière les oreilles et la nuque.

5 astuces pour éviter les poux

  1. Apprenez à vos enfants dès leur entrée à l’école à ne pas échanger leurs affaires avec celles des camarades de classe. Bonnets, écharpes, doudous, barrettes et chouchous sont les principaux vecteurs de transmission des poux.
  2. Il est important de surveiller la chevelure de vos petits de façon régulière, afin de prévenir l’éventuelle apparition de poux ou de lentes. Dans une pièce bien éclairée, asseyez votre enfant, de préférence les cheveux mouillés, avec un linge de maison de couleur claire sur les épaules. Scrutez mèche par mèche ses cheveux en utilisant un peigne à fines dents disponible dans toutes les pharmacies. Vérifiez le cou, les tempes et derrière les oreilles ! Si vous trouvez uniquement des lentes, ne traitez pas et vérifiez à nouveau une semaine après. Il pourrait en effet s’agir d’une infestation de poux passée.
  3. Attacher les cheveux de vos enfants réduit largement ses chances d’en attraper. Pour les petites filles, les tresses sont idéales ! Pour les garçons, les coupes de cheveux courtes sont à privilégier.
  4. Décontaminez le linge et les objets qui ont pu être en contact avec la tête ! Inutile de vous ruiner en insecticides coûteux, un simple passage en machine à très haute température (au moins 50 °C) fera l’affaire. Surtout, n’oubliez rien : taie d’oreiller, doudous, chapeaux, peignes et brosses à cheveux.
  5. Restez informé(e) auprès de l’école pour prévenir une éventuelle épidémie de poux. N’oubliez pas non plus d’avertir l’enseignant ou le directeur si vos enfants sont infestés.

Prévenir l’apparition des poux de façon naturelle

Les parents souhaitent de plus en plus se tourner vers des méthodes de traitement naturelles pour la santé de leurs enfants. Certaines huiles essentielles ont une action très efficace contre les poux. 2 sont particulièrement recommandées :

  • L’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree)
  • L’huile essentielle de lavande

Ces huiles essentielles possèdent de nombreuses vertus dont celle de faire fuir poux et lentes. Elles vont ainsi agir comme répulsif préventif et non comme traitement.

Mode d’usage : Avant d’aller à l’école et en période d’épidémie de poux, appliquez en quelques gouttes derrière les oreilles de votre petit bout. Vous pouvez aussi opter pour quelques gouttes dans le shampoing ou le gel coiffant.

Attention !

  • Ces huiles essentielles sont naturelles, mais pas sans danger ! N’appliquez jamais une huile essentielle pure directement sur la peau de votre enfant, elles pourraient s’avérer très irritantes pour le cuir chevelu. Diluez là avec une huile végétale (huile d’amande douce, huile de coco, huile d’argan etc.).
  • Ne pas utiliser d’huiles essentielles sur des enfants de moins de 3 ans, et toujours demander l’avis d’un médecin ou pharmacien spécialisé en aromathérapie avant utilisation.

Les erreurs à éviter

  • Laver les cheveux quotidiennement
  • L’éviction scolaire : les poux sont nuisibles mais pas dangereux. Il n’est pas nécessaire de faire manquer l’école à son enfant.
  • Les traitements chimiques agressifs
  • Traiter systématiquement sans même avoir constaté la présence de poux

crédit photo : stocklib

Date de publication : 19 janvier 2021