D’un côté on trouve les petits pots issus de l’industrie agroalimentaire auxquels on reproche souvent leur manque de saveur mais qui sont néanmoins très pratiques, de l’autre, on trouve les petits plats cuisinés maison. Élaborés avec amour, ils nécessitent toutefois d’un peu plus de temps et d’inventivité. Et vous, dans quel camp vous trouvez-vous : plutôt petits plats ou petits pots ? L’équipe de Berceau magique fait le point avec vous.Dois-je cuisiner maison pour mon bébé ?

Les petits pots

Avantages et inconvénients

Quand on est parent d’un tout-petit et que l’on exerce une profession qui nécessite beaucoup de temps, il est facile de se laisser tenter par les centaines de recettes qui jonchent les allées des supermarchés. En effet, les petits pots ont l’avantage d’être diversifiés et en plus, de contenir exactement l’apport nutritionnel dont nos bouts de chou ont besoin.

Outre ces avantages certains, ils présentent néanmoins des inconvénients :

  1. Quand on les compare à une recette-maison, les petits pots coûtent très chers et constituent un important poste de dépenses pour les ménages élevant un enfant en bas âge.
  2. Ils contiennent beaucoup de sucre.
  3. Comme ils sont très peu assaisonnés, ils ont au final tous à peu près le même goût.

À chaque âge, son petit pot

À l’instar du lait industriel, les parents doivent respecter le stade de développement de leurs enfants. Tandis que les premiers mois il faut favoriser les liquides, au moment de la diversification alimentaire il est temps de familiariser votre bébé à de nouvelles textures. À ce propos, les petits pots sont très pratiques, puisqu’ils permettent de faire la transition de l’alimentation exclusivement lactée à l’alimentation diversifiée.

Les petits plats

Avantages et inconvénients

Nombreux sont les parents à se sentir coupables de donner des petits pots industriels à leurs frimousses. En effet, quand on y pense, cela ne prend pas tant de temps que cela que de mixer quelques légumes et aliments, pour autant que l’on dispose du matériel adéquat ! De plus, ceux-ci sont certainement plus économiques, vraiment goûteux et permettent d’éveiller la palette gustative de bébé, à l’aide de saveurs que l’on ne trouverait certainement pas dans les recettes industrielles. Après tout, la cuisine et l’appréciation des bonnes choses font aussi partie d’un héritage que l’on transmet à nos chérubins !

Néanmoins, bien qu’ils soient indéniablement meilleurs en goût, ne délaissez pas le plan nutritif. Vous l’ignorez sûrement, mais les autorités veillent à ce que les petits pots soient préparés à l’aide de fruits et légumes fraîchement cueillis, pour que les enfants puissent faire le plein de vitamines. Or ceci n’est pas toujours le cas pour nos petits plats faits maison. D’autre part, les parents cuisinant pour leurs bouts de chou ont toujours tendance à avoir la main lourde sur la salière, cependant il faut noter que les enfants doivent avoir une consommation bien plus réduite en sel par rapport aux adultes.

En conclusion : petits pots ou petits plats ?

Chacune de ces options présente des points positifs comme négatifs. L’important est de se souvenir que l’amour que vous pouvez transmettre dans vos petits plats n’arrivera jamais à la hauteur des petits pots, mais que toutefois, votre enfant ne vous en voudra pas si de temps en temps vous lui en donnez à manger. Il n’y a donc aucun mal à alterner, selon votre emploi du temps.

 Crédit photo : Trixie Baby

Notre sélection