Nul n’est capable d’anticiper le déroulement d’un accouchement. Cependant, vous pouvez vous préparer à ce grand événement de la vie. En effet, il existe diverses méthodes de préparation à l’accouchement : certaines traditionnelles, d’autres plus originales ! Pour vous, Berceau magique fait un tour d’horizon des pratiques conventionnelles, afin de choisir la préparation qui vous convient le mieux.

La préparation traditionnelle à l'accouchement

Chaque femme enceinte peut bénéficier de 8 séances de préparation à la naissance remboursées à 100 % par la Sécurité sociale, sous certaines conditions. Pour en bénéficier, elle doit se renseigner auprès de son praticien. Néanmoins, notez que certaines méthodes ne sont pas prises en charge !

La méthode Psycho-Prophylaxie Obstréticale

Également appelée PPO, cette méthode est la plus plébiscitée en France, puisque 80 % des femmes l’ont suivie. Toutefois, cela s’explique par le fait qu’il s’agisse fréquemment de la seule proposée !

Les séances s’articulent en deux parties : la théorie et la pratique. Dans un premier temps, la sage-femme montre à l’aide de schémas et d’un poupon le dérouler de l’accouchement, puis les futures mamans apprennent à respirer, se relaxer et à pousser.

L’aquagym prénatale

Dans l’eau, on a tendance à se sentir plus légère et à se laisser aller. L’aquagym prénatale – sous la surveillance d’un professionnel agréé – est une invitation à la relaxation. Par ce biais, vous serez invitée à travailler sur votre respiration via des exercices d’apnée qui préparent parfaitement à l’expulsion. Dans le cas où vous souffririez d’hypertension ou d’insuffisance respiratoire et cardiaque, nous vous déconseillons cette méthode.

Le yoga prénatal

Nous vous l’expliquions lors d’un précédent billet, nous recommandons la pratique d’une activité physique douce durant la grossesse. Le yoga, par exemple, permet de se relaxer mais aussi de faire travailler les muscles tout en douceur. Cette technique mêlant des positions physiques et moments de respiration, favorise les étirements et le relâchement musculaire afin mieux accompagner la contraction utérine au moment de l’accouchement.

La méthode Pilates

Cette pratique est très efficace puisqu’elle combine force et souplesse, ce qui permet aux femmes enceintes de prendre conscience de leur corps. Ne créant aucune tension, le pilates peut être exercé dès les premières semaines de grossesse et s’adapte par la suite. Concernant l’accouchement, les mouvements réalisés à l’aide du ventre et des muscles du périnée, facilitent l’expulsion.

La sophrologie

La sophrologie est très appréciée des futures mamans angoissées ! Cette méthode leur permet de prendre confiance en elles, en dédramatisant l’accouchement. Les exercices de relaxation mentale et physique permettent d’aborder positivement le Jour J, en apprenant à surmonter douleurs et contractions.

Pour conclure, nous vous recommandons – qu’importe la méthode que vous choisissiez – d’échanger et de tisser des liens avec les autres futures mamans et de partager vos vécus respectifs.

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 25 août 2015