Endosser le rôle de mère est une importante responsabilité. Par conséquent, les femmes enceintes ont tendance à exclure le futur papa. Pourtant, il peut s’impliquer dans la grossesse par divers biais. Berceau Magique vous livre quelques conseils pour bien vivre cette grossesse à deux.

La grossesse vue par le futur papa

La grossesse est aussi bouleversante pour le papa

Bien qu’il n’en subisse pas les changements physiques (à moins qu’il ne souffre du syndrome de la « couvade »), le futur papa va devoir, lui aussi, modifier son mode de vie pour accueillir votre enfant. Il est vrai que la fibre paternelle peut se révéler sur le tard, parfois à la naissance ; les futures mamans sont encouragées à impliquer leur compagnon dans la grossesse afin de les préparer.

Comment impliquer le papa dans la grossesse ?

Tout d’abord, n’hésitez pas à discuter avec lui les différentes démarches que vous entreprenez. Il est très probable qu’il manifeste de l’attention à cet égard et s’investisse à vos côtés. Vous pouvez par exemple lui proposer de vous accompagnez lors de vos consultations médicales telles que les échographies. Immanquablement il aura des questions à poser auxquelles vous n’avez sûrement pas encore eu le temps de penser.

Par ailleurs, vous pouvez à cette occasion lui demander son attitude face au jour J. Souhaite-t-il être présent à vos côtés lors de l’accouchement, ou préférera-t-il se mettre en retrait, par pudeur ? Il s’agit d’interrogations auxquelles il est impératif de répondre le plus tôt possible.

Proposez au papa des activités autour de la grossesse

Les futures mamans sont amenées à participer à divers ateliers de préparation à la grossesse. N’hésitez pas à lui proposer de vous accompagner, peut-être y rencontrera-t-il d’autres futurs pères avec qui il pourra échanger. Laissez-lui le choix : cours de yoga, cours de sophrologie ou encore un cours d’haptonomie (pour ressentir les mouvements du fœtus). Ce dernier devrait d’ailleurs particulièrement lui plaire si déjà il communique avec bébé. Sachez en effet que lorsque papa d’adresse à votre ventre et le chouchoute, il tisse déjà, un lien affectif avec votre enfant. En effet, les voix graves des hommes traversent plus aisément le liquide amniotique et apaise le fœtus. Il arrive qu’à la naissance, les nouveau-nés reconnaissent d’ailleurs les intonations de leurs pères.

Depuis quelques temps, on voit également apparaître des ateliers réservés aux futurs papas où ils peuvent se préparer à accueillir bébé dans les meilleures conditions. Ils pourront notamment apprendre à manipuler bébé, changer ses couches, lui faire prendre son bain mais aussi connaître les différentes phases de développement d’un enfant et comment communiquer avec lui lorsqu’il grandit.

Partagez une activité physique ensemble

La plupart des hommes se sentent à l’aise sur les terrains de sport. C’est donc l’occasion de partager des instants de complicité lors d’une balade à vélo ou d’une séance à la piscine. S’il est vrai que certaines pratiques sont contre-indiquées lors de la grossesse, tous les sports ne sont pas pour autant prohibés.

Laissez-le s’investir au quotidien

La grossesse n’est pas une fin en soi. Il est important pour les couples d’entretenir la flamme. N’hésitez donc pas à solliciter le futur papa pour des massages. Ces moments de tendresse sont pour lui l’occasion de découvrir vos nouvelles courbes mais aussi de vous retrouver en toute intimité.

Pour la construction du nid douillet de votre bébé : demandez de lui son avis quant à la décoration que vous envisagez. Il est important qu’il choisisse avec vous des meubles adaptés et non seulement qu’ils les transportent et les montent.

En ce qui concerne la partie shopping, s’il ne tient pas à intervenir sur le choix de la salopette bleue ou verte, ne le forcez pas. De son côté, il peut mettre ce temps à profit pour s’occuper des diverses démarches administratives.

Les 9 mois de la grossesse sont assez longs pour le papa, le plus important c’est que vous le laissiez progressivement trouver sa place.

Crédit photo : Pexels

Date de publication : 11 août 2015