D’après une étude publiée en 2020, 30 à 85% des femmes accouchant par voie basse souffrent de différents degrés de traumatismes périnéaux.

Il faut tout de même noter que les lésions sévères (avec lésion du sphincter anal) ne concernent que 0,5 à 2,5 % des primipares.

Cependant, quelques mesures préventives peuvent permettre d’éviter les lésions.

L’activité physique

Si votre état de santé le permet, et si votre sage-femme ou votre gynécologue vous donne le feu-vert, il ne faut pas hésiter à pratiquer une activité physique d’intensité douce ou moyenne régulièrement pendant la grossesse. En effet, les bienfaits sont nombreux :

  • une diminution de 32 % du risque de prendre trop de poids pendant la grossesse
  • une diminution de 38 % du risque de souffrir de diabète gestationnel
  • une réduction des interventions médicales lors de l’accouchement
  • une réduction du risque de macrosomie fœtale (bébé ayant un poids supérieur à 4 kg) à la naissance
  • une réduction de 40 % des risques d’hypertension artérielle et de pré-éclampsie

N’hésitez pas à faire appel à un coach spécialisé pour votre assurer un accompagnement adapté et la bonne exécution des exercices. Vous pourriez essayer le yoga prénatal par exemple.

La marche et la natation sont également très bénéfiques.

Le massage du périnée

Le CNGOF ( Collège des gynécologues et obstétriciens français) recommande le massage du périnée dans le cadre de la prévention et la protection périnéale en obstétrique. En effet, le massage périnéal pendant la grossesse réduit le taux d’épisiotomie et les douleurs périnéales pendant le post-partum.

Il est conseillé de masser le périnée dès 34 SA. Ce massage va permettre d’augmenter l’élasticité des tissus vaginaux et d’éviter les risques de déchirures lors de l’accouchement.

Il est conseillé de réaliser ce massage avec une huile de massage bio.

Comment faire ?

  • Urinez avant, assurez-vous que vos mains soient propres
  • Placez-vous dans un environnement relaxant
  • Fréquence (idéalement 2-3 fois par semaines) et durée (5-10 minutes)
  • Massage externe (3h à 9h)
  • Massage interne (pression en rayon de soleil)

Les positions lors de l’accouchement

Pendant le travail, certaines positions différentes de la position gynécologique sur le dos peuvent aider à soulager les contractions, mais aussi à favoriser l’ouverture du bassin, et limiter les conséquences de l’accouchement.

En effet, il y a de nombreuses positions physiologiques :

  • Allongée sur le côté
  • Assise 
  • Accroupie 
  • À quatre pattes 
  • À genoux 
  • Debout 

Prendre soin de son périnée en post-partum

Même si vous étiez bien préparée et que votre accouchement s’est bien déroulé, il ne faut pas oublier de prendre soin de votre périnée après la naissance de bébé.

La marque Lansinoh propose des produits parfaitement adaptés qui vous permettront de nettoyer, apaiser et soulager.

La serviette post-accouchement apaisante est particulièrement appréciée car elle apaise les douleurs post accouchement et réduit les œdèmes et gonflements.

Les conseils en vidéo

Marine, sage-femme et commerciale pour les laboratoires Lansinoh nous donne tous ses conseils afin de préparer son périnée au mieux avant l’accouchement.

Date de publication : 23 novembre 2021