Smartphones, ordinateur, télévision… Tout le monde s’accorde à le dire : les écrans sont partout et font partie de notre quotidien. Mais qu’en est-il pour nos enfants ? Quels sont les effets des écrans sur eux ? Comment limiter l’accès aux écrans et d’abord, quel temps accorder selon l’âge de l’enfant ?

C’est pour répondre à toutes ces questions que la rédac’ du Mag a interviewé Mathilde Mulliez, professionnelle référencée sur le site LesExauceurs.com, accompagnante périnatale et coach parentale. Ses réponses, justes et pertinentes, vous éclaireront face à ce sujet d’actualité.

Les enfants et les écrans

Les effets des écrans sur les enfants

Quel que soit l’usage des écrans, le simple fait de rester immobile et concentré sur un écran sans bouger rend les enfants irritables. Pas immédiatement bien sûr. Tant que l’écran est allumé tout va bien. Il est même tentant de donner un écran à un enfant énervé pour le calmer. Mais dès qu’il s’agit de passer à autre chose, nous faisons face à des comportements de frustration, voire de colère qui nuisent à la relation que nous avons avec nos enfants et à l’atmosphère dans la maison. A cela s’ajoute des impacts sur :

La santé des enfants :

De nombreuses études démontrent que la lumière bleue qui se dégage des écrans retarde l’endormissement et rend le sommeil moins réparateur. Les écrans vont à l’encontre du besoin naturel de mouvement des enfants ce qui conduit à plus d’énervement, mais aussi à des risques accrus de surpoids. De plus, les ondes émises par les appareils connectés sont reconnus pour avoir des effets négatifs sur la santé.

Les effets sur les compétences relationnelles

Les interactions qu’un enfant a avec son environnement et son entourage sont la meilleure source de stimulation pour lui. Or, plus un enfant passe de temps devant un écran durant la journée, moins il lui en reste pour jouer et parler avec les autres. Au-delà de 2 heures d’écran journalier, le risque de voir apparaître des comportements anti-sociaux à l’adolescence est accru.

Les effets sur la scolarité

Les études démontrent que les résultats scolaires des enfants commencent à baisser à partir de 30 minutes d’écran par jour et chutent significativement au-delà de 2 heures d’exposition. Et cela se joue dès la petite enfance. En effet, les écrans ont un impact sur l’acquisition d’un langage riche et varié chez les tout-petits mais cela ne se limite pas à cela. Comme ils n’auront pas appris à aborder le monde avec leur 5 sens, ils vont être limités dans leurs expérimentations, or un enfant apprend essentiellement par l’expérience. Ils seront donc moins créatifs, imaginatifs, autonomes…etc., et auront plus de difficulté à traverser leurs émotions et à s’en sortir par eux-même.

Les enfants et les écrans

Côté sécurité

En tant que parent, nous sommes tous alertés par le risque que courent nos enfants de tomber sur du contenu inapproprié ou sur des rencontres non souhaitables quand ils surfent sur Internet. Limiter le temps d’écran oblige les enfants à planifier ce qu’ils vont faire, à prioriser les activités dont ils ont vraiment envie, et ainsi à éviter qu’ils ne se rendent sur les sites ou les réseaux sociaux.

Limiter le temps d’écran : les conseils de Mathilde

Tout d’abord, il est important que vous ayez, entre parents, une réflexion sur le cadre que vous souhaitez mettre en place chez vous. Ce cadre doit être clair et cohérent et correspondre à vos priorités et à vos convictions. Cette réflexion préalable vous permettra d’être déterminé, ferme et résolu. Vous pouvez impliquer vos enfants dans la définition des règles mais en leur posant préalablement le cadre que vous aurez choisir d’établir. Une fois les règles définies, assurez-vous qu’elles sont claires, précises, concrètes et comprises de tous. Vous pouvez même les écrire et faire signer chaque enfant. Pour favoriser leur respect, mettez en place un environnement propice au suivi des règles. Gardez la main sur les écrans : établissez une drop zone ou chacun dépose son/ses écran(s) à l’heure définie. Vous pouvez vous aider en paramétrant un temps limite pour chaque application sur les appareils de vos enfants ou couper l’accès internet à partir d’une certaine heure. De manière générale, il est important que les écrans passent après les autres priorités (devoirs, rangement, activités sportives et artistiques, sorties de famille etc.).

Sauf cas exceptionnel, il est recommandé d’éviter les écrans le matin au lever, avant de faire les devoirs et le soir avant le coucher.
Il est préférable de garder les écrans dans les espaces communs (exemple le salon). Vous pourrez ainsi jeter un œil et échanger avec votre enfant sur ce qu’il est en train de faire, mais aussi contrôler le temps passé plus facilement. Enfin il est recommandé d’éviter l’accès aux écrans (y compris les téléphones) depuis les chambres des enfants.

L’accès aux écrans âge par âge

Quand ils sont utilisés à bon escient et en quantité raisonnable, les écrans sont une formidable source de divertissement, d’apprentissage, d’accès à l’information et de lien social. Ils peuvent avoir des avantages éducatifs, mais un enfant apprend mieux quand il y a un adulte à ses côtés lorsqu’il les utilise. C’est pourquoi les parents ont un rôle important à jouer à ce niveau.

  • Avant 3 ans, les écrans nuisent au développement de l’enfant, il faudra donc veiller à les en éloigner.
  • Entre 3 et 6 ans, le temps d’écran doit être partagé, accompagné. Il est important de demander à l’enfant de parler de ce qu’il a regardé.
  • Entre 6 et 9 ans, il est possible d’accompagner l’enfant sur la découverte d’internet, et de le sensibiliser sur le droit à l’image, le droit à l’intimité. Créez un univers sécurisé sur l’ordinateur grâce à des navigateurs ou des applications tels que qwant junior, potati ou xooloo.
  • Entre 9 et 12 ans, il sera primordial de lui apprendre à se protéger, à protéger ses échanges et à ne pas diffuser d’information personnelle ou de photos. Apprenez lui à être critique sur le contenu de ce qu’on trouve en ligne (vérification des informations, des sources, etc). Vous pourrez aussi réfléchir avec lui à l’âge à partir duquel il aura besoin d’avoir un téléphone, pour quel usage et quelles règles s’appliqueront à ce téléphone.
  • Après 12 ans, votre enfant pourra surfer seul sur internet mais gardera des horaires à respecter. Votre enfant aura toujours besoin de vous pour lui parler téléchargement, plagiats, pornographie et harcèlement.
  • En terme de temps passé : pas d’écran avant 3 ans, 30 minutes maximum par jour pour les 3-8 ans, 1 heure maximum par jour à partir de 8 ans.

La rédac’ du Mag remercie infiniment Mathilde Mulliez d’avoir répondu à nos questions pour l’écriture de cet article. Vous souhaitez bénéficier de son expertise à travers un coaching parental ? C’est à Lille qu’elle propose toute l’année des rendez-vous individuels de coaching parental, des accompagnements autour de la naissance ainsi que des ateliers Faber et Mazlish. Réservez directement en ligne ses prestations sur le site LesExauceurs.com

Mathilde Mulliez

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 16 décembre 2019