Autisme, précocité, somnambulisme, hyperactivité, comment gérer la particularité de votre enfant au quotidien. Des symptômes à la prise en charge, Berceau magique vous dit davantage sur ces différents sujets.Gérer les particularités d'un enfant

Votre enfant est autiste

Les symptômes

Environ 80 000 individus sont touchés par l’autisme en France, un trouble envahissant du comportement. Ce dernier affecte la sociabilité, la communication, ainsi que le comportement. Les symptômes apparaissent dès le plus jeune âge et leur sévérité varie : retard dans l’acquisition du langage, répétition de mouvements, difficulté à créer un contact visuel, dépendance à une certaine forme de routine, hypersensibilité…

La prise en charge

Si vous pensez que votre tout-petit souffre d’autisme, il est important d’établir un diagnostic le plus rapidement possible. Bien qu’il n’existe pas encore de moyen de guérison avéré, une prise en charge anticipée permet d’atténuer les symptômes, le cerveau n’étant à cet âge-là pas complètement développé.

Votre enfant est précoce ou « surdoué »

Lorsque l’on s’imagine un enfant précoce ou surdoué, on imagine nécessairement qu’il bénéfice d’un don. Pourtant, être en avance sur ses camarades n’est pas toujours simple à gérer quand on est encore très jeune ! Doté d’un quotient intellectuel largement supérieur à la moyenne, soit au-dessus de 125, il est difficile de trouver un rythme similaire à ses pairs.

Les symptômes

Si les enfants précoces montrent un intérêt particulier pour la lecture, qu’ils jouissent d’importantes facultés d’apprentissage et qu’ils se montrent extrêmement curieux ; paradoxalement ils n’apprennent pas à parler plus tôt que les autres tout-petits et souffrent de solitude, parvenant difficilement à s’intégrer au reste du groupe. C’est qu’ils sont généralement hypersensibles, et acceptent difficilement l’injustice qui leur paraît illogique. Par ailleurs, ils peuvent se montrer très distraits, mais savent faire preuve de sang-froid grâce à leur étonnant esprit de synthèse.

La prise en charge

Si la plupart des enfants intellectuellement précoces (EIP) parviennent à vivre normalement, il peuvent néanmoins souffrir de troubles du sommeil, de l’alimentation, du comportement, des problèmes psychomoteurs ou encore relationnels. Une fois le diagnostic de précocité dressé, les parents devront apprendre à gérer ses particularités, mais aussi en informer ses professeurs afin d’éviter l’échec scolaire. En grandissant, ils devront aider leur enfant à accepter ses différences, mais aussi participer à son épanouissement intellectuel. Enfin, un accompagnement psychologique peut être recommandé afin d’aider le tout-petit à s’exprimer.

Votre enfant est somnambule

Les symptômes

Le somnambulisme se manifeste généralement en début de nuit, au moment où le l’enfant se trouve dans un sommeil profond. Le tout-petit a alors le regard vide et réalise tout un tas d’actions dont il n’est pas réellement conscient et dont il ne garde aucun souvenir au réveil.

La prise en charge

La plupart des épisodes de somnambulisme ne durent jamais plus de quelques minutes. Sans réelle gravité puisqu’ils n’impliquent pas que l’enfant mette sa vie en danger, le somnambulisme requiert rarement un traitement. Néanmoins, il est intéressant d’identifier la cause de ce comportement : il peut s’agir d’un manque de sommeil ou l’expression d’un stress important.

Dans tous les cas, il est vivement déconseillé de réveiller votre tout-petit au cours de ses épisodes. Vous pouvez néanmoins le raccompagner à son lit. Si vous craignez qu’il ne se blesse, n’hésitez pas à fixer une petite clochette à sa chambre, afin de vous prévenir lorsqu’il se lèvera.

Votre enfant est hyperactif

Les symptômes

L’hyperactivité est considérée comme un trouble du comportement. Aussi connue sous le sigle TDA/H (trouble déficit de l’attention/hyperactivité), elle est ce que l’on nomme un syndrome neuro-comportemental. Concrètement, on remarque chez les enfants hyperactifs des difficultés à se concentrer, des troubles de la perception, de la coordination, du langage, ou encore de la mémoire. Ils présentent donc fréquemment, en grandissant, un retard scolaire.

La prise en charge

L’hyperactivité est souvent diagnostiquée autour de l’âge de 5 ans. Il n’existe pas encore de traitement curatif à ce trouble. Toutefois, des médicaments peuvent être prescrits permettant de soulager les symptômes et d’apaiser l’enfant. Du côté de la famille, les parents doivent veiller à créer un environnement calme adapté aux besoins de leur bout de chou, afin de favoriser sa concentration. N’hésitez pas non plus à l’encourager lorsque vous remarquez ses progrès au quotidien !

Crédit photo : Pixabay