Lorsque vous étiez enceinte, vous avez appris que bébé était handicapé. Si vous avez pu vous préparer jusqu’à sa naissance, aujourd’hui il vous faut trouver un nouvel équilibre au quotidien. Berceau magique vous conseille pour faire face positivement à cette épreuve, qui avec beaucoup d’amour, n’a rien d’insurmontable !Vivre avec un bébé handicapé

Gérer le handicap de bébé au quotidien

Qu’importe la nature du handicap de votre tout-petit et les complications qu’il engendre au quotidien, vous souhaitez plus que tout élever votre bout de chou dans les meilleures conditions et surtout avec beaucoup d’affection. Visible ou non, léger ou sévère, le handicap de votre bébé va vous demander un certain temps d’adaptation, bien que vous vous soyez préparés depuis l’annonce de cette nouvelle.

Sachez tout d’abord, qu’il est tout à fait normal de ressentir une certaine injustice les premiers temps. L’acceptation est donc la clé afin d’offrir la meilleure qualité de vie à votre bébé : ni vous, ni votre conjoint êtes responsables de son handicap ! Pour vous épauler, nous vous recommandons de ne pas céder à la tentation de l’isolement, et de rencontrer des familles ayant vécu la même expérience par le biais d’associations. Échanger avec des personnes partageant votre situation et ayant réussi avec brio à élever leurs enfants, vous aidera à relativiser et vous donnera la force d’avancer.

S’occuper de bébé au quotidien

Il est primordial de faire en sorte que votre enfant ne se sente pas différent des autres. Vous devez établir une bonne communication avec votre bout de chou. Beaucoup de parents témoignent du fait que leur progéniture, avec l’amour qu’il possède en lui, est parvenu à panser la « blessure » de ses parents causée par la découverte de son handicap. Certes, le handicap brise l’espoir d’avoir un enfant « parfait », pour autant l’amour parents-enfant demeure inchangé, et c’est bien cela l’essentiel !

Un bébé handicapé au sein d’une fratrie

Au sein d’une famille nombreuse, l’amour fraternel est protecteur. En effet, petits frères et grandes sœurs sauront vous épauler lorsqu’il s’agira de s’occuper de votre enfant handicapé. Il est donc important d’établir avec eux un dialogue, afin qu’ils comprennent pourquoi leur sœur ou frère handicapé a besoin de plus d’attention. Les enfants sont d’une générosité sans fin : responsabilisez-les, ils seront pour sûr ravis de vous aider. Au contraire ne surprotégez votre enfant handicapé, au risque que les autres se sentent délaissés. Tôt ou tard, chacun trouvera sa place et son équilibre.

Lorsque votre bébé handicapé va grandir

Parce qu’ils se comparent instinctivement à leurs pairs, les enfants parviennent spontanément à prendre conscience de leur différence. S’ils vont souffrir de leur handicap et du regard des autres, il ne faut pas pour autant les exclure du cadre traditionnel de l’école. En effet, une telle réaction risquerait de lui faire croire que sa condition le rend incompatible au reste de la société. Bien que nous ne vous cachions pas qu’il vivra des moments difficiles, il faut l’encourager à s’accepter et à se sentir accepté des autres. Oui, il ne sera pas dans la capacité à faire tout comme ses pairs, mais n’oublions pas que chaque individu a ses propres limites qu’il ne peut pas toujours outrepasser.

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 25 août 2016