7 femmes enceintes sur 10 sont troublées par des vomissements ou des nausées entre leur 3ème et leur 16ème semaine de grossesse. Si l’origine de ces maux demeure encore assez floue, ces désagréments sont inoffensifs pour vous et votre bébé à naître. Selon des scientifiques, ce serait même signe que le bébé se porte bien !

Stopper nausées enceinte

Focus sur les nausées

L’origine des nausées c’est pas totalement défini, mais il est certain que les hormones sont en cause, en particulier l’hormone de grossesse HCG (hormone chronique gonadotrophique). Celle-ci est très présente dans le sang les 3 premiers mois de votre grossesse. Cette hormone a également pour conséquence de perturber la perception gustative vis-à-vis de certains aliments. C’est entre la huitième et la dixième semaine que celle-ci est la plus présente dans votre corps. C’est donc pour cela que les nausées ont tendance à diminuer après la douzième semaine.

Les astuces à tester

  1. Prenez votre petit-déjeuner au lit, en dégustant un à deux biscuits à votre réveil.
  2. Préparez-vous des collations environ toutes les 2 heures. En fractionnant vos repas, vous n’aurez jamais le ventre ni trop plein, ni trop vide.
  3. Mangez lorsque vous avez faim, mais évitez les mets frits, gras ou trop épicés. Ne vous allongez pas ensuite.
  4. Profitez des vertus du gingembre (en thé, gélule, sirop) ou du citron (en thé ou pressé dans de l’eau tiède) qui peuvent vous servir de calmants.
  5. La nausée tendant à aggraver la fatigue, faites des siestes au cours de la journée.
  6. Assurez-vous de prendre l’air et d’éviter les endroits trop chauds. Pensez aussi à aérer votre intérieur.
  7. Privilégiez les féculents (bananes, pâtes, muesli, etc) et les protéines (noix, quinoa, lentilles, etc)
  8. Évitez du mieux que vous le pouvez les corps odorants (parfums, fumée, odeurs de cuisine…).
  9. Consommez de l’eau gazeuse.
  10. Sucez des sucreries acidulées, avec modération bien sûr.

Si de façon générale, il n’y a aucune inquiétude à avoir à propos des nausées, pensez tout de même à consulter votre médecin si celles-ci sont violentes ou vous amènent à sauter un repas. Dans ce cas-ci, vous pourriez avoir des carences en nutriments et fluides qui pourraient affecter votre bébé. En effet, ce phénomène que l’on appelle hyperemesis gravidarum est source de déshydratation. Pensez donc bien à vous réhydrater par petites gorgées !

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 11 août 2015