Châpo : S’il n’est pas rare que le médecin prescrive de la vitamine B9 en début de grossesse, on néglige souvent cet apport avant même la conception du bébé. Pourtant, cela permettrait de réduire les risques d’apparition de certaines malformations du fœtus comme le spina bifida.

Acide folique

Pourquoi faire le plein d’acide folique avant la grossesse ?

Si on connaît l’importance de l’acide folique pendant la grossesse, il n’est pas non plus à négliger au moment de la conception. Mais d’abord c’est quoi l’acide folique ? Aussi connu sous le nom de vitamine B9 ou folates, il s’agit d’une vitamine qui intervient dans plusieurs processus de fonctionnements de notre corps : croissance, bon fonctionnement du système nerveux ou encore de la moelle osseuse, formation des globules rouges, production du matériel génétique. La vitamine B9 participe aussi au bon fonctionnement de cycle menstruel et donc à l’ovulation. Si vous chercher à tomber enceinte, voici d’ailleurs un outil de calcul d’ovulation pour connaître votre période de fertilité et votre date d’ovulation.

On estime que les besoins courant chez un adulte sont de 400 microgrammes au quotidien mais il arrive souvent que les femmes en âge de procréer souffrent d’une carence en vitamine B9. Ce qui peut avoir de graves conséquences pour le bébé comme des anomalies de fermeture du tube neural (1 grossesse sur 1000 en France), des retards de croissance ou des malformations de la colonne vertébrale (spina bifida) si l’on en croit une étude de l’European Surveillance of Congenital Anomalies (Eurocat). Des anomalies dont les risques d’apparition seraient réduits grâce à la prise d’une supplémentation en acide folique avant la grossesse et pendant les premières semaines de développement du fœtus d’après les scientifiques.

Où trouver de l’acide folique ?

Acide folique

Déjà, il y a les compléments vitaminiques que l’on ne pense pas forcément à demander à son médecin quand on est en période d’essai bébé. Selon l’Inpes, cette supplémentation devrait débuter quatre semaines avant la conception pour être efficace. Pensez donc à en parler avec votre généraliste dès que vous souhaitez arrêter votre contraception pour tomber enceinte.

Outre la médication, l’acide folique se trouve aussi dans divers aliments. Les légumes verts tels que les petits pois, les brocolis, le persil, les épinards, l’avocat, la mâche ou encore le cresson sont ainsi riches en folates et peuvent se consommés aussi bien crus que cuits, frais ou surgelés. Autre denrée riche en vitamine B9 : les laitages comme le camembert, le brie et le fromage blanc. N’oublions pas non plus les pâtes et le riz complets, les lentilles, le maïs, les œufs, les noix, le foie de volaille, le melon, les fraises, le chou-fleur, les rognons…
Pour préserver la teneur en folates de ces aliments, mieux vaut les conserver au réfrigérateur et les consommer rapidement, ne pas trop les rincez et préférer la cuisson à la vapeur.

La vitamine B9 pendant la grossesse

En France, le médecin prescrit souvent aux femmes enceintes en début de grossesse des vitamines prénatales pour pallier ce manque de vitamines B9 et ce jusqu’à la 12e semaine d’aménorrhée. C’est en effet pendant cette période que se fait la division cellulaire et que se développe le système nerveux du fœtus, deux processus dans lequel intervient l’acide folique.

Crédits photos :
– Bouquets de chou-fleur : Foodism360 pour Unsplash
– Noix : NordWood Themes pour Unslash

Date de publication : 12 juillet 2018