Incroyable mais vrai : tomber enceinte lorsqu’on est déjà enceinte est possible ! C’est ce que l’on appelle la superfétation. Ce phénomène fait parler de lui depuis des années, mais le sujet reste difficile à aborder tant les cas sont rares. Plus commun chez nos amis les animaux comme les lièvres par exemple, ce phénomène n’a été recensé qu’une poignée de fois chez les êtres humains.

La superfétation : qu’est ce que c’est ?

La superfétation est le fait qu’une nouvelle grossesse s’implante dans un utérus qui contient déjà une grossesse en développement. Mais comment est-ce possible ?

Lorsqu’une femme tombe enceinte, les changements hormonaux empêchent toute autre ovulation. Mais pour une raison quelconque, les cas de superfétation dérogent à cette règle ! En effet “La superfétation est le fait d’avoir deux fécondations de manière décalée avec deux fœtus qui n’ont pas le même terme, il y en a un plus jeune et un plus vieux” explique le docteur Olivier Pirrello, chef du service Gynécologie-obstétrique au CHU Strasbourg. En principe, les propriétés de l’utérus ne sont pas adéquates à une 2ème implantation une fois qu’une première grossesse à été implantée puisque la libération des ovules cesse. Il s’agit donc de cas exceptionnels extrêmement rares !

Pour que cette grossesse soit effective, 3 petits miracles doivent arriver :

  1. Une ovulation doit avoir lieu alors qu’une grossesse est déjà en cours.
  2. Le sperme doit réussir à trouver son chemin à travers un col déjà bloqué à l’oviducte.
  3. L’ovule fécondé doit s’implanter dans un utérus déjà occupé.

Si elle est très surprenante, cette grossesse atypique est généralement sans risque et se suit de la même façon qu’une grossesse gémellaire classique.

Facteurs de superfétation

Un étude scientifique à recensé plusieurs hypothèses pouvant expliquer ce phénomène de superfétation :

  • Un taux d’hormones suffisamment élevé pour déclencher une seconde ovulation alors qu’une première fécondation à eu lieu.
  • Une malformation utérine
  • Une production placentaire stimulée plus que la normale pouvant ainsi déclencher une autre ovulation.

Sont-ils jumeaux ? Quelle différence avec les faux jumeaux ?

Si certains spécialistes disent que la superfétation s’apparente à une grossesse gémellaire, d’autres affirment qu’elles sont fondamentalement différentes. En effet, dans les cas de superfétation, les 2 enfants sont mis au monde en même temps, puisque dans la plupart des cas, l’accouchement est déclenché. Cependant, l’âge des fœtus reste différent contrairement aux jumeaux.

Il faut aussi savoir distinguer la superfétation de la grossesse gémellaire dizygote (les faux jumeaux) et la superfécondation (faux jumeaux de pères différents). La superfétation arrive lorsque 2 fécondations ont lieu successivement durant 2 cycles différents. Les faux jumeaux quant à eux subviennent quand 2 fécondations ont lieu dans un seul et même cycle.

crédit photo

Date de publication : 18 février 2021