On entend très souvent parler du complexe d’Œdipe, de l’enfant qui tombe amoureux de son parent et créé une relation très (trop) fusionnelle. Mais qu’en est-il vraiment? D’où vient ce concept et comment l’expliquer? La rédac du Mag à fait le point et vous donne ses conseils pour gérer cette situation déroutante.

Nb : Le complexe d’Œdipe est souvent source de débat, certains l’approuvent, d’autres non. Notez bien que cet article est à but informatif. Il est rédigé suivant la théorie psychologique de Freud. Les conseils sont donc donnés en suivant les concepts de cette théorie et ne sont pas universels.

source : auféminin

Le complexe d’Oedipe, c’est quoi?

Le complexe d’Œdipe est une phase durant laquelle un enfant rejette le parent du même sexe. Entre 2 et 7 ans, l’enfant va inconsciemment se projeter avec son parent du sexe opposé et le considérer comme l’élu de son cœur. Pour faire simple, un petit garçon sera amoureux de sa maman tandis qu’une petite fille de son papa. Cette étape se résout naturellement par l’identification progressive au parent de même sexe.

Freud à l’origine de ce concept

Ce concept fut identifié en 1910 par Sigmund Freud, célèbre psychanalyste souhaitant mettre en lumière l’existence d’une forme de sexualité enfantine. Il emprunte ce mythe à l’Antiquité grecque en s’appuyant sur la tragédie de Sophocle. Œdipe fut abandonné à la naissance par ses parents à qui l’ont a prédit que cet enfant ne leur apporterait que du malheur. L’oracle les a prévenus : « Cet enfant tuera son père et épousera sa mère ». Une fois adulte, Œdipe quitte sa famille d’adoption. Sur sa route, il croise un homme et se prend en querelle avec lui et le tue. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il s’agit de son père. Puis il est amené à épouser la femme de cet homme (Jocaste), sans savoir qu’il s’agit de sa mère. Lorsqu’Œdipe découvre ce qu’il a fait, il se crève les yeux… Une tragédie qui illustre bien la part d’involontaire et d’inconscient présente dans chacune de nos actions.

Pour les petites filles, on utilise aussi le terme de complexe d’Electre, du nom de l’héroïne grecque qui tua sa mère Clytemnestre pour venger son père Agamemnon assassiné par cette dernière.

Comment se manifeste-t-il ?

Vous constaterez très rapidement si votre enfant fait un complexe d’Œdipe. Les signaux sont généralement assez visibles et marqués. Le complexe d’Œdipe se manifeste par une possessivité accrue. Une rivalité envers le parent du même sexe s’installe.

En effet, l’enfant va rechercher des contacts physiques avec son parent de sexe opposé, et rejeter son parent du même sexe. La petite fille va vouloir embrasser son papa sur la bouche, le petit garçon toucher la poitrine de sa maman, tandis qu’une forme de jalousie va s’installer envers le parent du même sexe. La petite fille va difficilement supporter de voir son papa qu’elle considère comme son grand amour, embrasser ou faire des câlins à sa maman. Et inversement pour le petit garçon. Pour exprimer sa contrariété et sa frustration, l’enfant va faire des colères et des cauchemars. C’est ce que Freud appelle le complexe de castration.

Enfin, entre 3 et 7 ans, l’enfant va peu à peu refouler ce sentiment de frustration et abandonner l’idée de prendre la place du parent de même sexe. C’est le processus de résolution selon Freud. À cette même période, la tendance va s’inverser. L’enfant aura tendance à s’identifier très fortement au parent de même sexe, en faire son modèle. Le petit garçon voudra tout faire comme papa, et la petite fille adoptera des comportements similaires à ceux de maman.

Comment réagir ?

Le compte d’Œdipe est une étape normale mais qui nécessite toute votre attention. Il est important d’expliquer à l’enfant sa place dans votre couple. Il est inutile de réagir avec agressivité. A cet âge là, l’enfant ne comprend pas ce qu’il fait de mal et a encore du mal à apprivoiser ses émotions.

Voici quelques conseils :

  1. Votre fils vous touche la poitrine ou les fesses, ne le grondez pas. Dites-lui simplement qu’on ne touche pas sa maman ou les autres femmes de cette façon, que vous n’aimez pas cela.
  2. Votre enfant cherche à s’immiscer dans votre couple et fait preuve de jalousie : Expliquez-lui que vous êtes amoureux(se) de papa ou de maman, que vous l’aimez très fort aussi, mais que c’est un amour différent. Dites-lui que, lui aussi pourra avoir un ou une amoureuse plus tard, mais que ce ne sera ni papa ni maman.
  3. Impliquez votre partenaire lorsque votre enfant le « rejette ». Montrez lui que sa place est tout aussi importante que la votre. Que vous êtes un beau trio tout plein d’amour. Ne laissez pas le choix à votre enfant de quand et qui doit s’occuper de lui.
  4. Ne vous remettez pas en question et ne soyez pas triste face au rejet de votre petit. Dans le cas du complexe d’Œdipe, vous n’y êtes pour rien et cela passera avec le temps. Si son comportement peut vous faire de la peine, essayez de le voir comme le bon épanouissement de votre enfant. La tendance finira par s’inverser 😉
  5. Evitez que votre enfant développe une relation exclusive avec vous ou avec votre partenaire. En étant très fusionnel avec un seul de ses parents, l’enfant aura du mal à s’individualiser et s’associer à l’autre par la suite.
  6. Proposez des activités père-fils et mère-fille. Cela permet de créer un lien et de développer une relation positive. La phase de résolution du complexe d’Œdipe sera ainsi plus aisée.

Date de publication : 10 mai 2021