Qu’est-ce qu’une allergie ?

Une allergie est une réaction excessive du système immunitaire à un aliment normalement
inoffensif : elle survient après un contact avec une molécule dite allergène que l’organisme
considère comme « intruse ». La génétique ainsi que l’environnement vont conditionner une
allergie.
On distingue l’allergie alimentaire (réaction immunitaire) de l’intolérance alimentaire, causant
uniquement des difficultés de digestion (déficit en enzymes digestives).

Comment se manifeste une allergie ?

La réaction allergique apparait généralement dans les heures suivant l’exposition à
l’allergène.
Elle se manifeste par :

  • Des réactions cutanées : apparition de plaques rouges, urticaire, eczéma,
    démangeaisons
  • Des manifestations ORL : éternuements, nez qui coule, larmes, démangeaisons
    gorge/palais, gène à respirer (formes graves)
  • Des troubles digestifs : vomissements, diarrhées

Le saviez-vous ? Une réaction allergique ne se manifeste jamais lors de la première exposition avec l’élément non toléré par l’organisme. Elle se manifeste lors des contacts suivants. La première exposition (asymptomatique) est la phase de sensibilisation. La seconde phase (réaction) est l’expression.

Quels sont les aliments à risques ?

Les 14 allergènes majeurs sont : le gluten, les crustacés, les mollusques, l’œuf, le poisson,
l’arachide, le lait, les fruits à coque, le céleri, la moutarde, le sésame, le soja, le lupin,
l’anhydride sulfureux.
Les allergènes les plus courants chez les enfants sont : les protéines de lait de
vache
œuf et arachide.
L’article Au secours : mon bébé est allergique aux protéines de lait de vache ! présent sur
le blog des papas aide à mieux comprendre et gérer l’APLV.

Quels gestes adopter pour prévenir les allergies ?

  1. Introduire les nouveaux aliments un à un et attendre quatre jours avant d’en réintroduire un nouveau.
  2. Introduire les aliments à risques au bon moment : ni trop tôt, ni trop tard. Trouver les recommandations officielles est parfois fastidieux. La rédac’ du Mag berceau magique vous aide à y voir plus clair dans l’article : Les nouvelles recommandations concernant la diversification alimentaire.
  3. En cas d’allergie, d’un des deux parents, parlez-en à votre pédiatre car bébé sera plus à risques de développer une allergie.

Mon bébé est allergique à un aliment que faire ?

Une fois le diagnostic de l’allergie posé par un allergologue, il vous suffit de supprimer
l’aliment problématique de l’alimentation de bébé.
Lors de certaines allergies plus « virulentes », le médecin vous conseillera d’avoir sur vous
un traitement antihistaminique ou de l’adrénaline en cas d’exposition.

Pourquoi sommes-nous plus allergiques que nos grands-parents ?

Depuis plusieurs années, on observe une augmentation des allergies chez les enfants.
Cette augmentation serait causée par plusieurs facteurs :

  • L’industrialisation de l’alimentation (surexposition aux allergènes, additifs)
  • Une diversification alimentaire inadaptée : précoce ou tardive
  • L’aseptisation de l’environnement (produits ménagers agressifs, manque de
    stimulation des défenses immunitaires dans la maison et surexposition en extérieur
    entrainant des réactions allergiques plus prononcées).
  • L’internationalisation de l’alimentation : les fruits exotiques, les céréales (soja,
    sésame) des produits que le système immunitaire des populations occidentales n’est
    pas toujours en capacité de tolérer.

Merci à Comme des papas pour cet article sur les allergies alimentaires.

Date de publication : 9 juin 2022