L’expression abdominale est une forme de violence obstétricale qui consiste à exercer une pression intense sur le ventre de la future maman durant l’accouchement afin d’accélérer la sortie du bébé. Il s’agit d’une pratique ancestrale qui a désormais été jugée très dangereuse. À tel point que, dès 2007, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande l’abandon de cette pratique au profit de l’utilisation de forceps par exemple. Malgré cela, cette pratique reste encore trop souvent utilisée.

De nombreuses femmes victimes…

Près d‘une femme sur 5 affirme avoir été victime d’expression abdominale au cours de son accouchement. Nombreuses sont les femmes qui témoignent à ce sujet et qui affirment avoir subi une pratique douloureuse et traumatisante. Ce geste serait plus fréquent chez les femmes accouchant de leur premier enfant, à hauteur d’un tiers d’entre elles.

Une étude a été réalisée auprès de 25 000 mamans par le Collectif Inter associatif autour de la Naissance afin de démontrer que l’expression abdominale est aujourd’hui encore trop souvent pratiquée. Parmi les femmes interrogées, 82% d’entre elles indiquent que l’expression abdominale a été pratiquée sans qu’on leur demande leur avis. Sur les 18 % à qui on a demandé le consentement, 17 % ont accepté. Cependant, ces dernières n’étaient absolument pas averties des risques associés à cette pratique.

Les risques liés à cette pratique

La pratique de l’expression abdominale peut être très lourde de conséquences : des douleur abdominales persistantes après l’accouchement, des ecchymoses et, plus rarement, des fractures de côtes, des lésions périnéales. En plus de toutes ces répercussions physiques, l’expression abdominale provoque un traumatisme et un stress psychique énorme sur la femme qui accouche.

L’influenceuse Babyatoutprix ayant subi cette pratique lors de son accouchement a récemment témoigné de son expérience traumatisante lors d’un podcast pour Bliss stories :  » Le bébé était inconscient. Il manquait d’oxygène…Parce qu’on ne le savait pas encore, mais j’étais en train de faire une très grosse hémorragie interne…Et moi, je sentais que j’étais en train de partir ». Ce témoignage vise à informer les femmes et à prévenir des risques liés à l’expression abdominale.

Date de publication : 12 février 2021