Après avoir mûrement réfléchi, vous avez pris la courageuse décision d’accoucher sans péridurale. Déterminée, il n’empêche que vous êtes quelque peu effrayée à cette idée et souhaitez vous préparer au mieux. En effet, il est primordial  que vous vous documentiez afin de pouvoir gérer la douleur le jour J. Berceau magique vous en dit plus sur le sujet.Accoucher sans péridurale

Pour quelles raisons accoucher sans péridurale ?

De nombreuses femmes font le choix de mettre leur enfant au monde sans l’aide de la péridurale, pour diverses raisons :

  • Afin de ressentir plus de liberté de mouvement au moment de l’accouchement
  • Pour pouvoir gérer la douleur causée par vos contractions
  • Afin de réaliser un accouchement le plus naturel possible
  • Pour pouvoir accoucher à domicile

Gérer la douleur d’un accouchement sans péridurale

Porter votre attention sur votre respiration

Au cours d’un accouchement sans péridurale, les futures mamans doivent se concentrer sur leur manière de respirer, afin de permettre à leur corps de se détendre. En effet, si elles se montrent crispées, la douleur en sera d’autant plus amplifiée.

Les cours de préparation à l’accouchement

Afin de s’y préparer, elles doivent se renseigner auprès de leur sage-femme ou de leur gynécologue afin d’être orientée aux cours de préparation adaptés. Lors de ces cessions, elles s’entraîneront à répéter plusieurs positions afin de choisir celle qu’elles adopteront au cours de la phase de travail.

D’autres exercices de préparation

D’autres disciplines permettent de préparer à l’accouchement sans péridurale telles que le yoga, la pratique de la sophrologie ou bien l’hypnose. N’hésitez pas à consulter notre article dédié aux méthodes originales de préparation à l’accouchement.

Le rôle du futur papa

Il arrive que le futur père se sente exclu lors de la grossesse de sa compagne. Pour autant, son rôle est primordial autant avant que pendant l’accouchement. Pour l’aider à se préparer au jour J sans la péridurale, il peut régulièrement lui masser le dos, ou bien lui préparer des bains chauds. Il peut aussi participer aux séances de préparation afin d’apprendre comment aider sa conjointe à gérer sa respiration, ainsi que l’apaiser et la rassurer tout au long de l’accouchement. Sa présence physique et morale s’avérera un véritable booster pour la future maman, qui sentira qu’elle a auprès d’elle son partenaire sur lequel elle peut totalement compter.

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 1 novembre 2016