Dans le monde, 90% des femmes enceintes accouchent à domicile. Pourtant, l’idée d’un bébé fait maison n’est pas populaire en France. En effet, cette pratique ne séduit que 1% des couples français. Que cela soit par simple désir ou pour une tout autre raison, Berceau magique vous guide sur la démarche à suivre.accouchement domicile

Comment se déroule l’accouchement à domicile ?

Une fois votre choix formulé, vous devrez solliciter une sage-femme libérale qui vous accompagnera et assurera le suivi de votre grossesse. Ensemble, vous déterminerez votre projet d’accouchement avant de signer une charte récapitulative.

Le Jour J, la sage-femme mettra en place son kit (monitoring, instruments de réanimation et perfusion) et le futur papa se chargera de lui fournir serviettes, compresses et bassines. Son rôle est primordial, car il rassure et réconforte la future maman. Étant à domicile, vous ne pouvez pas bénéficier de la péridurale.

En cas de complications – hémorragie, césarienne, utilisation de forceps – vous serez immédiatement transférée à la maternité la plus proche. Il est donc primordial d’avoir constitué en amont un dossier (projet de naissance et dossier médical de la maman) mais aussi d’avoir effectué les deux dernières visites mensuelles et la consultation pré-anesthésie en maternité.

Y a-t-il des risques ?

N’étant pas accueillie dans une structure d’urgence hospitalière, vous prenez le risque d’être moins prise en charge en cas de complications. C’est pourquoi il est important de signaler quelconque pathologie (hypertension artérielle, diabète gestationnel, naissance multiple…) qui pourrait mettre en péril le bon déroulement de l’accouchement à domicile. Pour cela, une consultation chez un professionnel de la santé doit être réalisée afin d’évaluer votre risque obstétrical.

Combien coûte l’accouchement à la maison ?

Le coût de l’accouchement à domicile est bien inférieur à un accouchement en maternité : environ 312 euros (forfait Sécurité Sociale) contre environ 3 000 euros pour trois jours d’hospitalisation de la maman et du bébé.

Et les maisons de naissance ?

Pour l’un des plus beaux jours de votre vie, vous rêvez d’une chambre cosy comme à la maison, d’un environnement convivial et surtout moins aseptisé qu’une clinique… Les maisons de naissance (MdN) proposent aux femmes un accouchement naturel en dehors même des structures de l’hôpital. Réclamées depuis les années 90, elles feront finalement l’objet d’une expérimentation en France jusqu’en 2020.

Gérées par un groupe de sages femmes, les MdN seront tout de même accolées à une maternité hospitalière, en cas de complications. Bien qu’elles ne soient encore qu’au stade expérimental, elles attirent de nombreux futurs parents pour le confort et l’intimité qu’elles assurent.

Crédit photo : Flickr

Date de publication : 28 août 2015