Bébé s’apprête à pointer le bout de son nez ! Depuis des mois vous y réfléchissez, mais vous n’êtes toujours pas parvenue à vous décider entre sein ou biberon. C’est-à-dire que votre entourage n’a pas cessé de vous encourager dans un sens, puis dans l’autre… Alors pour vous donner un coup de pouce, nous avons relevé les avantages et les inconvénients de l’un et l’autre qui devraient, nous l’espérons, vous aider à y voir plus clair.

Les avantages et les inconvénients du sein

Les avantages :

  • Le sein est la continuité de la grossesse et apaise le nouveau-né.
  • Le lait maternel est un élixir de croissance gratuit.
  • Le lait maternel peut se conserver plusieurs jours au frigidaire.
  • Sa composition est adaptée au nouveau-né et se modifie en fonction des besoins de l’enfant au cours d’une même tétée.
  • Il regorge de vitamines et d’anticorps.
  • Le colostrum (premier lait) favorise l’élimination des selles : fini les constipations !
  • Le lait est immédiatement consommable, ce qui évite toute manipulation et préparation.
  • Le sein oblige le bébé à avoir une position active et encourage le développement du palais et des gencives.
  • Il permet à la maman de perdre plus rapidement son poids de grossesse.
  • Les mamans qui allaitent sont moins touchées par le baby blues, grâce à la libération d’endorphines (à l’effet anti-dépresseur).

Les inconvénients :

  • Donner le sein nécessite d’avoir un certain matériel, ce qui représente aussi un coût.
  • L’allaitement peut être un exercice fatiguant et douloureux (vergetures, crevasse, lésions sous-cutanées).
  • L’allaitement provoque des contractions douloureuses durant les premiers jours.
  • On mesure difficilement la quantité de lait que bébé a bu.
  • L’allaitement n’est pas contraceptif, il faut donc trouver un nouveau moyen de se protéger.
  • Il est peu envisageable lorsque l’on reprend le travail, bien que des aménagements peuvent être pensés.
  • L’allaitement requiert un régime alimentaire adapté.
  • Donner le sein en public peut être contraignant

Les avantages et les inconvénients du biberon

Les avantages :

  • La composition des laits infantiles est de plus en plus proche du lait maternel et adaptée à l’âge de l’enfant.
  • Il est aisé de mesurer la quantité de lait, prise par bébé. Par conséquent, il est plus facile d’instaurer un rythme de repas régulier.
  • Il existe une grande variété (bio, au soja, sans lactose…) de laits maternisés.
  • Le papa est en mesure de participer au rituel nourricier de son bambin.
  • Les moyens de contraception classiques peuvent être repris par la maman.
  • Les laits maternisés sont soumis à une régulation stricte.
  • Bébé n’est pas dépendant du sein de maman, qui peut s’accorder des temps de pauses avec papa
  • Le biberon évite la problématique de l’allaitement lorsque le congé maternité touche à sa fin et qu’il faut retourner travailler.
  • En cas de quelconque carence, il existe forcément un lait pouvant la combler.

Les inconvénients :

Les laits artificiels n’ont aucune propriété anti-infectieuse et peuvent être source de régurgitations.

  • Les laits maternisés et leur matériel ont un coût élevé.
  • La consommation de ces laits requiert une hygiène stricte, notamment lors de la stérilisation des biberons.
  • Le lait artificiel doit être préparé juste avant emploi. S’il n’est pas consommé, il ne peut pas être conservé et doit être jeté.
  • Il faut se montrer patient avant d’obtenir la bonne température de lait.
  • L’utérus n’est pas sollicité et reprend donc plus lentement sa forme.La maman perd donc plus lentement ses kilos de grossesse.
  • Les laits maternisés nécessitent un apport complémentaire en vitamine D et fluor.
  • La succion d’une tétine en caoutchouc est différente de celle d’un mamelon.

Alors, sein ou biberon ?

L’adage « Mieux vaut un biberon donné avec bonheur qu’un sein donné à contre-cœur » continue de valoir. Que l’allaitement se fasse au sein ou au biberon, maman et bébé tisseront des liens intenses à travers les caresses et les regards échangés. Le plus important n’est donc pas le type d’allaitement, mais bien évidemment l’amour et la tendresse que vous donnez à votre enfant. Pensez aussi à consulter l’avis du papa, qui rêve peut-être de s’impliquer dans les repas de son tout-petit. Dans tous les cas, profitez au maximum de ces beaux instants de complicité… Les enfants grandissent tellement vite !

Photo : Babymoov

Date de publication : 26 août 2015