L’alimentation durant l’allaitement est bien moins stricte que celle qu’il vous a été conseillée durant la grossesse. Cependant, les professionnels s’entendent sur certaines recommandations. Berceau Magique vous les dévoile en images.
alimentation-allaitement
Tout d’abord, il est inutile de manger « pour deux » ! Votre objectif est de vous nourrir dans l’optique de rétablir vos réserves nutritives. Si certaines des calories nécessaires à la production du lait maternel sont fournies par les réserves de graisse constituées pendant la grossesse, il vous manque des calories supplémentaires afin de satisfaire pleinement les besoins de votre bébé qui grandit.

Pour y pâlir, mangez équilibré pour faire le plein de vitamines et de minéraux. Nous vous conseillons de privilégier:

  • Les vitamines et les oligoéléments,
  • Les apports en calcium afin d’aider bébé à développer son squelette et sa musculature,
  • Les acides gras essentiels qui favorisent le développement du cerveau.

L’idéal afin de faciliter la digestion des aliments est de les cuisiner longuement. Par exemple, un grand nombre de fruits et légumes sont conseillés, tels que la pomme, la papaye, la poire, le céleri, la betterave, l’aubergine, la courgette, les asperges et autres. La viande, le poisson ou encore les œufs, riches en protéines, sont également à favoriser durant l’allaitement de bébé. Le thé, quant à lui, sera la boisson parfaite pour vos petites pauses détente !

À l’inverse, certains aliments sont à éviter, tels que les oranges, les tomates, l’ananas, le melon, les fraises, le poivron, ou encore le chocolat par exemple. Il est également conseillé d’éviter à tout prix le vin et le café.

Enfin, n’oubliez pas de vous hydrater le plus souvent possible. Il est primordial de satisfaire vos besoins hydriques afin d’assurer une production de lait maternel de qualité. Notre conseil : si vous remarquez que votre urine est foncée, c’est que vous ne consommez pas assez d’eau.

Date de publication : 11 août 2015