Vous êtes enceinte et songez à présent à la personne qui vous suivra tout à long de cette merveilleuse aventure. Gynécologue-obstétricien ou sage-femme, le suivi est-il différent ? Nous savons combien les futures mamans peuvent être préoccupées durant le premier trimestre de leur grossesse, pour vous aider Berceau magique vous accompagne dans le choix du professionnel de santé qui encadrera votre grossesse.sage-femme-ou-gynéco

Sage-femme ou gynécologue ?

Le gynécologue-obstétricien

Il est tout à fait possible de choisir votre gynécologue habituel : le connaissant et ayant confiance en lui, il peut s’avérer être le professionnel idéal. Toutefois, vous n’aurez pas réellement le choix du lieu où se déroulera votre accouchement, puisque vous devrez vous rendre dans la maternité où il exerce. Veuillez donc à vérifier qu’elle ne soit pas trop éloignée de votre domicile.

Bien évidemment, il est en mesure de procéder aux différents examens gynécologiques nécessaires au bon déroulement de votre grossesse et vous prescrit des ordonnances, si besoin. Il est l’interlocuteur approprié en cas d’une grossesse multiple ou pouvant présenter des complications.

Par contre, si vous êtes suivie par un gynécologue de ville qui n’est pas obstétricien, il devra passer le relais à une maternité ou un obstétricien aux alentours du 3ème trimestre de votre grossesse.

La sage-femme

Aujourd’hui, 60% des accouchements à bas risque sont effectués par des sages-femmes. Comme votre gynécologue, la sage-femme a suivi une formation médicale de 4 ans, lui permettant de surveiller votre état général (tension artérielle, poids, prescription et interprétation des échographies) et de réaliser un examen gynécologique de A à Z. Elle est l’interlocutrice idéale dans le cas d’une grossesse physiologique, c’est-à-dire qui présente peu de risques.

Par ailleurs, ces professionnelles sont réputées pour dispenser un suivi allant au-delà du suivi traditionnel, en offrant des conseils sur la préparation à l’accouchement ou encore l’alimentation.

Si vous souhaitez une sage-femme libérale qui puisse venir à domicile, renseignez-vous sur cet annuaire.

Le jour de l’accouchement

La sage-femme

Présente lors du Jour J, votre sage-femme procédera à la mise au monde de votre bébé et ne demandera l’accompagnement d’un gynécologue qu’en cas de complications. Si c’est une sage-femme libérale, elle doit pouvoir pratiquer en plateau technique ; c’est-à-dire qu’elle est attachée à un hôpital.

Par ailleurs, c’est elle qui se chargera des premiers soins de votre bambin – avec l’aide éventuelle d’un pédiatre et d’une puéricultrice – mais aussi de votre suivi postnatal.

Le gynécologue-obstétricien

Le jour de votre accouchement, le gynécologue est le seul professionnel autorisé à pratiquer une intervention instrumentale comme des forceps ou une césarienne. Par contre, s’il n’est pas présent ce jour-là, c’est l’obstétricien de garde qui se chargera de vous. Pensez donc à vous renseigner sur sa disponibilité.

Nos conseils pour faire votre choix

  1. Tout d’abord, comprenez bien que vous choisissiez un gynécologue-obstétricien ou une sage-femme, le résultat sera le même.
  2. Par conséquent, confiez le suivi de votre grossesse à une personne avec qui vous vous sentez à l’aise.
  3. Votre choix dépend de la structure dans laquelle vous souhaitez accoucher : pour un accouchement « naturel » en maison de naissance, préférez une sage-femme. Au contraire, si vous êtes angoissée privilégiez l’accouchement en clinique ou hôpital avec un gynécologue.
  4. Homme ou femme : dans chacune des professions, les sexes sont représentés.
  5. Il n’y a aucune différence de prise en charge, que vous soyez suivie par un gynécologue ou par une sage-femme conventionnée.
  6. La plupart des futures mamans choisissent un gynécologue. Quel que soit votre choix, assurez-vous que cette personne comprenne vos besoins et vos attentes.

Crédit photo : Flickr

Date de publication : 31 août 2015