Vous arrivez au terme de votre naissance, cela signifie que bébé ne va pas tarder à pointer le bout de son nez. Cela tombe bien puisque votre valise de maternité est déjà prête depuis un petit moment ! Berceau Magique vous décrit les symptômes annonciateurs de la naissance de votre bout de chou, pour savoir quand partir à la maternité.

Signes départ à la maternité
Le travail ne débute pas toujours de façon claire et précise. D’ailleurs de nombreuses futures mamans anxieuses partent à la maternité, bien avant l’heure de l’accouchement. Après quelques examens, elles sont renvoyées chez elles dans l’attente du jour J. Découvrez donc dès à présent les signes annonciateurs que bébé est en route :

Vous êtes émotive

L’arrivée de bébé bouleverse votre organisme et il subit des variations d’hormones. Par conséquent, vous êtes à fleur de peau voire très lunatique.

Vous êtes prise d’un regain d’énergie

Bien que ce phénomène ne soit pas réellement expliqué scientifiquement, de nombreuses mamans affirment avoir ressenti un regain d’énergie dans les jours ou les heures qui ont précédé l’arrivée de leur nouveau-né.

Vous ressentez une pression dans le bas de votre bassin

Lorsque bébé entame sa descente vers le bassin, le fond de votre utérus ne semble plus comprimer vos  poumons : vous avez la sensation de mieux respirer. Par contre, vous percevez une sensation de pesanteur dans votre bas-ventre, ce qui signifie que votre tout-petit n’est plus très loin.

Votre sommeil est perturbé

Le sentiment de ne pas parvenir à vous reposer peut aussi être synonyme d’un travail qui approche. Vos nuits sont courtes et agitées ? Multipliez donc les siestes avant l’arrivée de votre bambin.

Vous avez des pertes vaginales différentes

Des pertes à l’aspect épais et/ou abondantes peuvent être signe de la proximité de votre accouchement.

Vous avez mal au ventre et au dos

Vous pouvez ressentir des douleurs au ventre au tout début du travail. Ces douleurs peuvent s’apparenter à des crampes et vous rappellent celles que vous ressentiez lors de vos menstruations. D’autre part, votre dos tire. Cela est dû au ligament large de l’utérus qui s’élargit. Pour vous soulager, placez une source chaude sur ces zones sensibles ou faites-vous masser par le papa.

Une envie récurrente d’aller aux toilettes

Avant le début de la phase de travail, de nombreuses jeunes mamans affirment avoir été touchées par des maux gastriques. Cela est dû à la prostaglandine (un acide gras insaturé) qui permet la maturation du col de l’utérus et qui stimule l’intestin. Pensez donc à vous hydrater.

Vos articulations sont douloureuses

Cette gêne est due à la «relaxine » – hormone peptidique sécrétée par les ovaires – qui rend vos articulations plus souples et mobiles.

Vous avez expulsé votre bouchon muqueux

Le bouchon muqueux (d’aspect gélatineux et de couleur jaunâtre) assure l’étanchéité du col durant la grossesse et le rend hermétique à tout germe. Son expulsion est indicatrice d’un accouchement proche si et seulement si elle est suivie de la perte des eaux  et de contractions régulières.

Vous perdez les eaux

Pendant la gestation, votre bébé baigne dans le liquide amniotique contenu dans la poche des eaux. Lorsque celle-ci se rompt sous l’effet des contractions, un liquide tiède, clair et inodore, s’écoule entre vos jambes. Le bébé n’étant plus protégé des infections, il est temps de filer à la maternité.

Vous avez des contractions

Lorsque les contractions deviennent progressivement fortes, fréquentes (espacées de 5 min depuis deux heures) et douloureuses, c’est un signe annonciateur de l’arrivée imminente de votre bambin.

Bien évidemment, chaque grossesse étant différente, tous ces symptômes ne se cumulent pas forcément avant chaque accouchement.

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 11 août 2015