Témoignage de Morgane, @uneviedemorgane

Pour notre 6ème bébé, mon mari et moi-même avons bien réfléchi. Et c’est à la fin du 1er trimestre de grossesse que nous avons décidé que l’accouchement se déroulerait à la maison.
J’ai alors contacté la Doula qui s’était occupée de nous pour le 5ème accouchement, qui n’était malheureusement plus dans la région car la sage-femme présente pour le cinquième accouchement n’était plus dans la région, pour qu’elle me recommande quelqu’un de confiance. Elle m’a indiqué une sage-femme. Nous avons eu un très bon feeling avec elle.
Tous les rendez-vous se sont déroulés de manière classique, comme pour un accouchement à l’hôpital. J’ai donc eu des échographies et des prises de sang ; un suivi normal.
La date du terme se rapproche et, notre sage-femme a eu un souci familial et m’annonce qu’elle ne peut pas assurer la garde. Je rencontre donc la sage-femme qui sera présente pour l’accouchement pour la première fois, 48 heures avant l’arrivée de bébé.
Je fais alors une séance d’acupuncture car j’avais vraiment mal au dos. Je me souviens bien de ce moment car suite à la séance j’avais encore très mal et mon mari était de service. J’étais seule avec les enfants, c’était très difficile. Comme par miracle, le lendemain, je n’avais plus aucune douleur !
J’étais très bien.


Le jour de la naissance, nous avions marché et j’ai commencé à sentir des contractions. Vers 14h, j’appelle la sage-femme pour l’avertir. Mais, je sais que j’accouche lentement donc, à ce moment, je ne suis pas stressée ni pressée.
J’ai pris un bain et je suis retournée marcher quelques pas.
Mon mari était présent.
Nous avons fait diner les enfants et les avons couché en expliquant que le lendemain, le nouveau bébé serait là. Notre deuxième a immédiatement demandé : « Est-ce que la dame qui doit t’aider va arriver ? »
Bien entendu, nous l’avons rassuré.
Je l’ai appelé à 20h et elle est arrivée à 21h avec tout son matériel. Elle m’a examiné et m’annonce que j’ai fait plus de la moitié du chemin. J’étais entre 5 et 7.
La photographe est arrivée peu de temps après, puis la Doula vers 22h.
J’étais dans ma bulle avec de la musique, du thé, des biscuits. La sage-femme avait prévu de l’homéopathie. Mon mari était là et il a vraiment trouvé toute sa place du début à la fin. Il a beaucoup apprécié qu’on le prenne en compte.
Je savais que je voulais accoucher dans ma chambre mais pas sur mon lit. La sage-femme avait apporté un siège d’accouchement qui était positionné près de mon lit. Mon mari était sur le ballon derrière moi pour m’aider, me soutenir. Il était pile à la bonne hauteur.


Une chose était très importante pour moi ; je ne voulais pas que mes enfants me voient en train d’accoucher.
Je sais que certaines mamans aiment faire participer les aînés à l’arrivée du bébé mais ce n’était pas du tout ce que je voulais.
Bien entendu, mon souhait a été respecté. Les enfants étaient couchés et ne se sont pas réveillés.


Vers 22h30, je suis entrée en phase de désespérance. J’étais fatiguée, j’avais mal.
« J’en ai marre, j’ai trop mal ! Je serai mieux à l’hôpital avec une péridurale ! »
Tout le monde a rigolé.
A ce moment-là, j’avais envie de faire pipi. Lorsque je me suis levée, j’ai senti de l’eau. Et là j’ai su que bébé allait arriver très vite.
On commençait à voir bébé. Mais très rapidement, il est remonté, s’est retourné et la poche des eaux a explosé. Il est sorti juste après.
La sage-femme a été intégralement trempée ! D’ailleurs, depuis ce moment-là, elle prend systématiquement une tenue de rechange pour un accouchement.
Notre bébé est arrivé à 22h55. Au total, j’ai mis 10h pour accoucher.
Pour la première fois, mon mari a pu faire du peau à peau et il a coupé le cordon un peu plus tard car la délivrance du placenta a eu lieu 1h après l’arrivée de bébé.
J’avais très mal au moment de l’accouchement, j’ai cru que j’avais une déchirure mais en fait non … rien du tout. Pourtant, lors de la pesée, nous avons découvert que notre bébé pesait 4kg210 !
Je ne regrette pas du tout d’avoir accouché à la maison.

C’était un très beau moment !


Pour la petite histoire, je rêvais d’avoir 5 enfants et mon mari n’en voulait que 2. Aujourd’hui, je suis enceinte pour la 7ème fois. Finalement, c’est lui qui m’a parlé d’avoir un 7ème enfant avant même que j’y pense.
Nos enfants sont assez rapprochés puisque l’aîné a eu 8 ans à la fin du mois de Novembre 2021 et notre 7ème bébé est prévu pour la fin du mois de Mars 2022.


Nous formons une famille nombreuse où l’amour règne par-dessus tout !

Photos prises par Audrey, l’art de l’enfantement

Date de publication :