Vous êtes future ou jeune maman et vous vous demandez comment gérer votre engagement écologique avec l’arrivée de votre enfant ? Il faut dire que la naissance est souvent l’occasion pour les parents de changer leurs habitudes et de se mettre au vert. Cela n’est cependant pas une mission impossible ! En effet, de plus en plus de marques ont mis en place des produits écologiques qui participent considérablement à la routine zéro déchet avec bébé. De la toilette à l’alimentation, en passant par le ménage, ce guide vous aidera à adopter les bons réflexes pour le bien-être de bébé et de la planète.

Optez pour des vêtements de seconde main

Au lieu d’acheter tous les vêtements de bébé en boutique, vous pouvez opter pour des articles de seconde main. Il existe d’ailleurs de nombreuses boutiques en ligne spécialisées qui commercialisent des habits qui ont déjà servi. Vous trouverez d’ailleurs au niveau de certaines d’entre elles des filtres de recherche qui permettent d’affiner vos achats en facilitant le ciblage de vêtements presque neufs ou en très bon état. L’autre option consiste à se tourner vers les vide-greniers qui comportent souvent des stands avec des vêtements et des jouets d’occasion.

Le fait de choisir des produits de seconde main est une manière de participer à la protection de la planète, mais aussi de faire des économies. Vous aurez tout le nécessaire pour habiller votre bébé de la tête aux pieds : bodys, pyjamas, pantalons, robes, chaussures, jouets, etc.

Les couches lavables TE2

Saviez-vous qu’un bébé utilise en moyenne entre 4 000 et 5 000 couches jetables avant d’atteindre la phase de propreté ? Ce qui représente 750 000 tonnes de déchets par an en France. Face à cela, il est important de penser à changer d’habitudes en se tournant vers la couche lavable TE2 qui est une excellente alternative zéro déchet. Pour précision, une couche lavable TE2 est la solution de couche lavable la plus connue en ce moment. Elle est très appréciée grâce à sa polyvalence et se compose d’une partie imperméable (culotte) sur laquelle est posé un insert absorbant. Au niveau de certains modèles de couches TE2, l’insert est fixé par des pressions ou maintenu par un système à rabat.

Une couche lavable sans fuite

Le plus grand avantage de la couche TE2 est qu’il est possible de moduler sa capacité d’absorption. Pour ce faire, il vous faudra tout simplement varier les matières et les épaisseurs des inserts ou bien rajouter des boosters. Certaines mamans ont estimé qu’un lange plié équivaut à 12 couches absorbantes sur les fesses de bébé. Ce qui signifie que le pouvoir absorbant est énorme. Par ailleurs, l’imperméabilité apportée est une excellente barrière conte les fuites.

Une solution accessible

Les couches TE2 sont aussi très appréciées pour leur prix abordable qui convient à la plupart des futures ou jeunes mamans. En outre, la partie imperméable est facile à essuyer et résistante à l’eau. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de la changer à chaque fois. Vous pouvez ainsi la réutiliser pour deux ou même trois changes.

Enfin, ce système vous permet de vous servir de langes pour la partie absorbante. C’est d’ailleurs ce qui fait de cette couche lavable un choix malin, pratique et économique.

L’utilisation de la couche lavable TE2

Pour précision, le système des couches lavables TE2 associe celui de la version TE1 et de la couche classique culotte de protection. Généralement, il comporte des boutons pressions utilisés afin de mettre en place l’insert et d’éviter son déplacement ou son instabilité. D’ailleurs, on remarque que les inserts de couches lavables sont similaires à ceux utilisés pour les couches à poche. Ils sont déclinés en différentes matières : coton, chanvre, microfibre, bambou.

Pour utiliser la couche lavable tout en deux, vous devrez attacher l’insert lavable à la culotte imperméable ou de protection. Le plus souvent, les boutons pressions sont posés en haut et en bas de la couche. Toutefois, certaines marques de couche TE2 présentent des modèles dont l’insert se place au sein de la nacelle cousue dans la culotte.

Lorsque vient le moment de faire le change, il faudra détacher l’insert sale lavable et en poser un nouveau sur la culotte à réutiliser. Le nombre de couches pour une utilisation jour et nuit est estimé à environ 6 culottes et 18 inserts en prenant en compte une machine tous les deux jours.

L’entretien de la couche TE2 lavable

Contrairement à la TE1 à poche, vous avez la possibilité de réutiliser la culotte imperméable à plusieurs reprises avant de la laver. Et pour cause, elle n’est pas en contact avec l’urine ou les selles, sauf en cas de petits incidents.

Pour l’entretien, nous vous conseillons de l’aérer entre deux changes afin qu’elle puisse resservir. Cela permettra par la même occasion de faire moins de lavages. Par ailleurs, étant donné que la partie absorbante et la partie extérieure imperméable sont séchées séparément, la couche TE2 sèchera plus rapidement. Elle est donc vivement recommandée lorsqu’on ne dispose pas de conditions de séchage optimales. Enfin, si nécessaire, vous pouvez passer les absorbants au sèche-linge doux.

Préférez une alimentation basée sur le zéro déchet

En termes d’alimentation, le premier conseil que nous vous donnons est de préférer l’allaitement dès la naissance. De ce fait, il n’y aura pas de boîtes de lait à acheter et à jeter. Cependant, cela n’est pas une obligation. Chaque maman est libre d’allaiter ou non son enfant en fonction de ses préférences et de sa situation.

Lorsque le régime alimentaire de bébé est au stade de la diversification, alors réduisez les déchets en optant pour le fait-maison. Il s’agira alors de préparer vous-même des purées, des jus de fruits, des compotes, des petits pots à base de légumes, fruits, viandes ou poissons bio…

Attention ! Le contenant est également aussi important que le contenu. En ce sens, privilégiez la vaisselle réutilisable en bambou, en verre ou en inox et évitez les contenants en plastique. Ceci est valable pour le biberon et les assiettes et cuillères que vous utiliserez pour l’alimentation de votre enfant.

Misez sur les lingettes lavables

Tout comme les couches bébé zéro déchet, nous vous conseillons également de choisir les lingettes lavables pour la toilette de votre enfant. Elles sont très douces et conçues en matières naturelles. Par conséquent, elles prennent très bien soin de la peau et vous serviront pour le nettoyage du siège et du visage de votre bout de chou.

Par ailleurs, la lingette lavable passe à la machine et nécessite un petit décrassage de temps en temps. Enfin, pour plus de praticité, vous pouvez confectionner les lingettes lavables vous-même. À cet effet, vous aurez besoin de chutes de tissu éponge ou encore de serviettes de toilette inutilisées. Il ne vous restera qu’à réaliser un surfilage avec une machine à coudre et utiliser des ciseaux cranteurs.

Du liniment fait maison

Pour la peau de bébé et le bien-être de l’environnement, on assiste de plus en plus à la réduction de l’usage des crèmes et produits pour le change. En effet, ceux-ci se sont vu voler la vedette par le liniment qui est devenu un produit incontournable de la toilette de bébé.

Pour un mode de vie top écolo, vous pouvez fabriquer votre propre liniment. La recette consiste à mettre dans un saladier 250 ml d’eau de chaux et 250 ml d’huile d’olive. Pour précision, l’eau de chaux est disponible à la pharmacie. Émulsionnez à l’aide d’un mixeur plongeur et versez le tout dans un flacon-pompe propre. Avant l’emploi, prenez le soin de l’agiter et appliquez-le directement sur la peau de bébé en vous servant d’un carré lavable.

Si vous n’avez pas le temps ou les ingrédients pour préparer ce produit, alors rendez-vous sur les boutiques bio pour bébé. Vous y trouverez la version prête à utilisation, avec des carrés de coton bio. Il faudra compter entre 14 et 20 euros par litre.

Évitez la surconsommation en puériculture

Avant l’arrivée de votre bébé, essayez de résister le plus possible aux publicités pour bébé qui incitent à la surconsommation. En d’autres termes, il faudra mettre les achats inutiles de côté et se concentrer sur les basiques.

Nous vous conseillons de vous faire prêter du matériel de puériculture par des amis ou de la famille. Surtout pour les équipements dont la durée d’usage est courte et/ou ponctuelle. Pensez également à la location pendant vos déplacements (siège-auto, lit-parapluie, etc.). Enfin, pour les gros achats, préférez le matériel d’occasion, sauf pour le matelas et le siège-auto qu’il faudra mieux acheter à l’état neuf.

Achetez un mouche-bébé lavable

Il existe différents modèles de mouche-bébé sur le marché, dont certains à usage unique. Toutefois, vous trouverez aussi des versions lavables à l’eau savonneuse après utilisation. Même si certains parents n’aiment pas recourir à cet accessoire, il faut dire qu’il est très pratique pour désencombrer le nez de bébé.

En ce qui concerne le sérum physiologique, vous pouvez éviter d’en utiliser si vous êtes en phase d’allaitement. Le lait maternel peut même servir à nettoyer le nez, le visage ainsi que les yeux de votre enfant. Mais, si vous n’avez pas choisi l’allaitement, alors pensez à utiliser du Physiomer en spray, ou tout produit équivalent, à partir des deux mois de votre nourrisson.

Opter pour la routine zéro déchet avec bébé implique la prise en compte d’un certain nombre de paramètres. L’un des plus importants est le remplacement des accessoires jetables par des versions lavables. Rendez-vous sur les boutiques en ligne spécialisées afin de vous procurer des couches et des lingettes lavables.

Date de publication : 9 février 2022