Lorsque l’on devient mère, de nombreux changements opèrent. Notre vie est transformée et nos enfants deviennent notre priorité numéro un. Entre les corvées, les devoirs, les disputes des enfants ou encore les repas à préparer, il peut être facile de s’oublier soi-même. Seulement, prendre soin de soi est essentiel pour garder un équilibre personnel (et familial) sain.

prendre soin de soi quand on est maman

1/Prendre du temps pour soi

Quelle est la dernière fois que vous avez passé un moment avec vous-même ? Vous ne vous en souvenez plus ? C’est le signe qu’il est temps de planifier un rendez-vous avec Vous. Oui, un “solo date ou rendez-vous solo en français. Pour le rythme ? Vous êtes libres de choisir ce qui vous convient le mieux ! Quotidien, hebdomadaire, à raison de 10 minutes tous les matins, 1h un mardi après-midi sur deux, tous les champs sont possibles. Prenez le temps d’organiser des petits moments de pause, rien qu’à vous. Faites des choses qui vous plaisent, ce cours de yoga que vous avez tant envie d’essayer et qui n’attend que vous, ce nouveau café super mignon qui vient d’ouvrir et qui propose des cafés comme vous les aimez ou encore, rappeler cet.te ami.e que vous n’avez pas vu depuis déjà bien trop longtemps. Finalement, une maman qui prend soin d’elle est une maman plus confiante, épanouie et plus disponible pour ses enfants et son entourage.

2/Faire attention à ses propres besoins

Vouloir faire le maximum pour ses enfants, c’est très bien. En revanche, il est important de ne pas se négliger en pensant faire des sacrifices pour ses enfants. De plus, lorsque vous êtes à l’écoute de vos besoins, vous leur montrez un modèle à suivre, qu’il existe une façon de prendre soin de leurs besoins. C’est génial non ?  Prenez le temps d’écouter votre horloge interne. Avez-vous suffisamment dormi dernièrement ? Comment vous êtes vous sentis aujourd’hui ? L’objectif ici est de trouver un équilibre entre vos besoins fondamentaux, psychologiques et physiques.

3/Apprendre à demander de l’aide

Très souvent lorsqu’il s’agit de parentalité, même si ce modèle tend à changer, les mamans prennent tout en charge, ce phénomène s’appelle la charge mentale. En ce sens, il est essentiel d’apprendre à connaître vos limites. En portant tout le foyer sur votre dos, vous risquez de vous sentir au bout du rouleau (si ce n’est pas déjà le cas). N’attendez pas le dernier moment. Ici, on sollicite dans la mesure du possible son entourage : le co-parent, la famille, la belle famille, la meilleure amie et même les enfants ! On les inclut lors de réunions de famille afin de discuter de l’organisation de la maison : qui veut aider maman à préparer la table pour ce soir ? Et si tout le monde rangeait à sa place l’objet qu’il n’utilise plus ? Comme toute idée est bonne à prendre, ajoutons une boîte à idées pour que tout le monde puisse se sentir impliqué. On trouve des solutions, ensemble.

4/On respire et… on déculpabilise

Il faut”, “Je devrais”… Stop à la culpabilité ! Lançons un appel collectif à la bienveillance envers soi-même. C’est-à-dire, accepter le fait qu’il y a des jours où l’on peut faire moins bien que d’habitude, que l’on est imparfait ou encore, qu’il n’existe pas qu’un seul modèle de parentalité. Et surtout, on ne se compare pas avec la maman d’en face qui semble tout gérer sans sourciller. Vous faites au mieux et les erreurs ne veulent rien dire de vous ni de la super maman que vous êtes.

Crédit photo : Photo de ROMAN ODINTSOV provenant de Pexels

Date de publication : 12 mars 2022