Elodie Guillon Bérété, consultante en sommeil pour les jeunes enfants (0-3 ans) et fondatrice de Hello dodo a écrit cet article pour tous les parents qui traversent une régression du sommeil. 

Notre bébé traverse un changement émotionnel et/ ou physique et tout d’un coup le repos passe au dernier plan de ses priorités.
Du jour au lendemain, alors que nous proposons le repos dans les mêmes conditions à notre bébé, c’est comme si plus rien ne le rassure et l’apaise. Il met beaucoup plus de temps à s’endormir ? Les réveils nocturnes se font beaucoup plus nombreux ? Les siestes deviennent plus courtes ? Nous pouvons ressentir notre bébé soudainement beaucoup plus irritable en journée ? Notre bébé qui soudain, ressent un besoin beaucoup plus prononcé d’être proche de nous, à notre contact ?
Bienvenue dans une régression du sommeil de l’enfant.

Les régressions du sommeil, mais pourquoi ?

Nous lisons régulièrement à propos des régressions qui se mettent en place lorsque notre enfant est entrain d’acquérir une nouvelle compétence (retournement, parole, quatre pattes, marche, compréhension qu’il est un être indépendant etc…). Celles-ci se passent en général à des moments précis pour notre enfant (vers 3/6/9 semaines, 3/4 mois, 6 mois, 7/9 mois, 12 mois, 18 mois, 24 mois) Nous pouvons cependant observer que lors de changements émotionnels (début de garde, vacances, situation familiale, etc…) ou physiques (maladies, vaccins, poussées dentaires, etc…) marquants pour notre enfant, son sommeil se verra perturbé pendant plus au moins longtemps. Ce que nous pouvons qualifier également qualifier de régression.
Ok, mais combien de temps elle dure cette régression ? La question numéro 1 des parents quand ils traversent ces périodes.

Les régressions durent en général de quelques jours (environ 3) à quelques semaines (jusqu’à 5/6 semaines).

Alors comment pouvons-nous accompagner notre enfant pendant cette période de perturbation autour du sommeil, surtout si elle dure 6 semaines ?

En ce qui concerne votre enfant, je peux vous proposer quelques pistes, qui l’aideront à travers cette période de perturbation autant pour vous que pour lui :

  • Continuer à vous appuyer sur des habitudes saines bien en place autour du moment du sommeil
  • Proposer une routine journalière adaptée au développement de votre bébé
  • S’assurer que les temps d’éveil sur lesquels vous vous appuyez sont toujours adaptés à votre bébé
  • Une routine du soir et un rituel du coucher stables et appropriés
  • Enfin, identifier l’origine de la régression du sommeil pour apporter une réponse adéquat (par exemple : des repères perturbés = s’appuyer sur des repères rassurants pour notre enfant ; une poussée dentaire = soulageons les dents ; pic de croissance = massons bébé , etc. …)

Maman(s), Papa(s) pensez à vous préserver ! Vous pouvez prévoir votre organisation en amont de cette manière vous saurez comment réagir et vous épargner. Organisez un relai pendant cette période. N’hésitez pas à faire appel à des proches qui pourront vous aider ou vous soulager.

Que fait-on si cette régression du sommeil s’installe ?

Dans le cas où cette période de régression s’installe, il va être important dans un premier temps si vous n’avez pas encore pu mettre le doigt dessus, d’identifier l’origine de la régression du sommeil et d’observer ce qui a évolué autour du moment du sommeil.

Prendre le temps de comprendre à quel(s) besoin(s) notre enfant répond dans cette nouvelle dynamique de sommeil, mais aussi quel(s) besoin(s) il cherche à satisfaire lorsqu’il décide de se réveiller plutôt que de continuer à dormir. C’est en arrivant à identifier le ou les besoins sous-jacents que nous pourrons dans un second temps apporter la réponse appropriée et adaptée qui viendra sécuriser notre enfant. Enfin, je pense qu’il est important de vous rappeler maman(s) et papa(s) vous n’êtes pas responsables de cette période de régression qu’elle dure quelques jours ou qu’elle s’installe, vous faites tout ce qu’il faut.

Si vous rencontrez des difficultés concernant le sommeil de votre enfant, n’hésitez pas contacter Elodie Guillon Bérété, consultante en sommeil pour les jeunes enfants (0-3 ans).

elodie@hello-dodo.fr

Date de publication : 14 février 2022