C’est Dana Louise Raphael, anthropologue américaine, qui crée ce mot dans les années 70. Matrescence est la contraction des mots maternité et adolescence, pour expliquer la naissance d’une mère.

Un grand bouleversement

Donner la vie est sans doute l’événement le plus marquant pour les femmes. C’est également un moment de grands bouleversements physiques, émotionnels, neurobiologiques ou encore hormonaux. Tout comme lors de l’adolescence, les changements sont nombreux pour les jeunes.

C’est une période pendant laquelle on peut ne pas être au mieux. C’est une période de transition, de recherche d’identité.

Ainsi, les jeunes mères peuvent se sentir un peu déboussolées, pas à la hauteur parfois, …, pas aussi épanouies qu’elles l’imaginaient. Tout ceci est normal, c’est la matrescence et c’est vraiment différent de la dépression post-partum.

Combien de temps dure la matrescence ?

Chaque femme est unique ; la matrescence n’a donc pas une durée bien définie. Cela dépend de chaque mère. Le changement identitaire se met en place comme on peut le retrouver lors de l’adolescence. Pour certaines femmes « devenir mère » va se faire sans difficulté et pour d’autres, ce changement va se faire plus progressivement.

Alexandra Sacks, une référence aux Etats-Unis

Alexandra Sacks est une psychiatre spécialisée dans la santé mentale des femmes autour du sujet de la maternité. En 2017, elle publie un article dans le New York Times, dans lequel elle explique la matrescence. Son article mettant en lumière « la naissance d’une mère », a connu un immense succès. Ci dessous, vous trouverez la vidéo de sa conférence TED ideas worth spreading avec la magnifique phrase : « when a baby is born, so is a mother » (Quand un bébé naît, une mère naît également).

Le podcast La Matrescence par Clémentine Sarlat

En France, Clémentine Sarlat a crée et anime le podcast La Matrescence. Un podcast qui s’adresse aux futurs et jeunes parents, bien connu pour ces témoignages. Aujourd’hui maman de 3 enfants, Clémentine reconnaît dans une interview donnée à Brut « je croyais que je devenais folle » suite à la naissance de sa première fille.

Date de publication : 4 mars 2022