Vous en avez peut-être entendu parler car de nombreuses publications apparaissent sur les réseaux sociaux au sujet de cette pratique.

La rédac’ du Mag a voulu faire le point et vous donner quelques informations sur les bébés lotus.

crédit photo : Quantik mama

Les origines

le terme de « bébé lotus » viendrait de la mythologie hindoue. En effet, « c’est du lotus éclos du nombril de Vishnou que va sortir notre monde ».

Le lotus est une fleur très importante dans la culture orientale. Elle est la fleur de vie, symbole de pureté et de renouveau.

Bébé lotus : de quoi s’agit-il ?

Pour faire simple, il s’agit de ne pas couper le cordon ombilical à la naissance. L’idée est de laisser bébé relié au placenta. Le cordon tombe ensuite tout seul et cela prend entre 3 à 10 jours.

Il s’agit surtout d’une démarche assez spirituelle. Les mères qui ne souhaitent pas que le cordon ombilical soit coupé, sont généralement bien renseignées. C’est une pratique qui ne peut pas être réalisée à l’hôpital. Ainsi, les bébés lotus sont logiquement issus de familles qui prônent le naturel et évitent les actes médicaux non obligatoires.

Dans le monde médical, le placenta a le statut de «déchet biomédical». Cependant, pour certains parents, c’est bien plus que cela. Il s’agirait de la prolongation du bébé et, selon la vision quantique de la naissance, le placenta est le corps physique de notre âme.

Pour avoir plus d’informations sur ce sujet, je vous recommande de lire l’article de Quantik mama : Le placenta-lotus : pour une incarnation optimale. Ce billet est très complet !

Les avantages du bébé lotus

Etant donné que bébé est relié à son placenta, ce n’est pas très pratique de le déplacer. Ainsi, un des gros avantage est que la mère peut vraiment prendre le temps de se reposer. Le but est de rester allongée au lit avec bébé.

D’autre part, bébé est très peu manipulé. Cela permet une transition douce et une arrivée calme dans son nouveau monde.

Côté santé ; certains disent que le temps de cicatrisation du nombril serait plus rapide. Le fait de ne pas couper immédiatement le cordon ombilical permettrait également au bébé de récupérer le sang dont il a besoin grâce au placenta. Sachez toutefois que ces points ne sont pas prouvés scientifiquement.

La sage-femme américaine, Mary Ceallaigh, affirme que la naissance lotus permettrait de prémunir le nourrisson contre les infections liées aux mauvaises coupures du cordon, mais aussi de renforcer son système immunitaire. Enfin, le lien maman-bébé serait plus fort.

Si vous préférez rester sur une naissance « classique », n’hésitez pas à lire notre article sur les soins du cordon.

Date de publication : 3 novembre 2021