La DME ou « diversification menée par l’enfant » est une autre manière de penser la diversification alimentaire de son bébé. Au lieu de lui proposer les purées et compotes habituelles, on choisit de lui donner directement des morceaux. On passe donc directement à une alimentation solide. Pour nous expliquer ce dont il s’agit, nous avons interviewé Charlotte de Enfance joyeuse qui propose notamment des séances de coaching pour parents. Éducatrice de jeunes enfants et consultante en périnatalité, elle accompagne très régulièrement les parents qui se posent des questions sur cette pratique.

Diversification menée par l'enfant

Kézako

Au delà de cette généralité, il est important de réaliser que la DME est une philosophie à part entière. Le but est de permettre à son enfant de manger tout seul et de prendre conscience de ce qu’il mange, d’en découvrir les saveurs différentes et de lui permettre d’expérimenter la sensation de satiété quand elle arrive. Dans ce sens, c’est votre bébé qui prend lui-même les aliments, coupés en morceaux, avec ses mains.

Les bienfaits

Les bienfaits sont nombreux ! Tout d’abord, on favorise l’autonomie de son enfant. On lui propose son repas complet en face de lui, déjà préparé. Il est alors libre de manger ce qu’il souhaite, dans l’ordre qu’il souhaite. Ainsi, il peut commencer par manger un bout de carotte avant de manger un peu de poulet et de revenir à la carotte. C’est lui qui se gère ! L’adulte n’intervient pas. Dans cette idée, même si l’enfant ne finit pas ce qu’on lui avait préparé : ce n’est pas grave. Avec la DME, on lui apprend à prendre conscience de ses besoins. Lui seul sait s’il a encore faim ou non.

Ensuite, on permet à l’enfant de différencier les saveurs qu’il découvre et d’affiner son goût. Dans une purée, tous les aliments sont mélangés et mixés. Avec la DME, votre enfant a devant lui tous les aliments « bruts ». Il va alors pouvoir affiner ses goûts. Cela viendra renforcer son plaisir gustatif car ses temps de repas deviendront de vrais moments de découvertes sensorielles (les couleurs, les odeurs, les textures…).

Enfin, la DME permet de passer des moments conviviaux. Votre enfant peut alors participer pleinement aux temps de repas. Il peut manger comme vous et se sentira reconnu comme un individu à part entière dans votre famille. Votre enfant vous voit faire, vous imite, et développe par la même occasion ses capacités (dont sa motricité fine).

Les avantages et inconvénients

Je pense que la DME doit avant tout être un choix avec lequel les deux parents sont à l’aise. Pour ce qui est des inconvénients, l’enfant peut salir plus qu’avec une purée (bien que ce ne soit pas toujours le cas). Des aliments pourraient être écrasés ou tomber par terre… Cela peut donc demander plus de ménage après coup. Il faut également avoir du temps devant soi car un bébé qui mange seul prend plus de temps. Il y a aussi le fait que le réflexe vomitif est assez impressionnant. Si on est un parent angoissé par les risques de fausses routes, et que cela nous envahit à chaque repas, la DME n’est pas forcément adaptée. Et c’est très bien ainsi aussi.

De la même manière que les bienfaits pour l’enfant, les avantages pour les parents sont aussi nombreux. En tant que parent, on apprend à faire confiance à son bébé. La DME permet plein de moments de partage avec son enfant. Celui-ci n’est pas dépendant de vous pour prendre son repas. Il peut alors manger en même temps que vous. Et dans la même idée, il peut manger comme vous. Finies les multiples préparations en cuisine et l’angoisse d’avoir oublié les petits pots chez la mamie !

La DME peut faire peur aux parents qui craignent un étouffement…  Pour éviter cela, quelles sont les principales règles de sécurité ?

Cette crainte est tout à fait compréhensible. Depuis des années, on entend parler des purées comme uniques moyens de diversification. La DME peut donc faire peur. Il faut cependant savoir que les enfants ont un réflexe vomitif qui les protège de l’étouffement quand ils sont tout-petits. Si votre bébé ingurgite un trop gros morceau, ce dernier va naturellement être renvoyé vers l’avant de sa bouche où il pourra le cracher ou le mastiquer à nouveau. Ce réflexe est assez impressionnant mais il garantit la sécurité de votre bébé.

Vous vous en doutez cependant, il y a certaines choses à mettre en place pour éviter tout risque. Déjà, il est important que votre enfant soit prêt. Votre enfant doit vous avoir montré qu’il s’intéresse à vos temps de repas (mastiquer dans le vide, suivre vos fourchettes des yeux, chercher à attraper votre repas…). Il faudra également qu’il sache attraper un objet et qu’il puisse le porter à la bouche. Et enfin, qu’il tienne bien assis droit. À chaque repas, il est donc primordial qu’il soit assis correctement. Cela peut être sur vos genoux ou sur une chaise. Une autre position pourrait gêner le réflexe vomitif. Enfin, comme toujours, il est important que vous restiez en sa présence lors de ses temps de repas. Autonome ne veut pas dire seul !

Il est en enfin bon que les enfants qui ont commencé la diversification avec les purées peuvent voir leur réflexe de régurgitation diminué. Ainsi, il n’est pas recommandé de commencer la DME après une diversification classique ou de faire les deux en simultané.

Un accompagnement à la DME

Si vous souhaitez vous lancer dans cette belle aventure, Charlotte de Enfance Joyeuse vous propose des ateliers de coaching. Après un premier contact par écrit, vous pouvez convenir d’un rendez vous téléphonique qui au moment de votre choix. Pendant une heure environ, vous pourrez alors discuter de la mise en place concrète de la DME, du matériel dont vous pourriez avoir besoin, des règles de sécurité ou encore de voir comment l’adapter à votre situation.

LesExauceurs.com

Un grand merci à Charlotte de Enfance joyeuse d’avoir répondu à nos questions permettant de réaliser cet article

Crédit photo : Lässig

Date de publication : 4 novembre 2019